2004 France

This post is also available in: Anglais Italien

XIIIème Edition

Rapport d’une édition inaugurale
de Malaki ma Kongo en FRANCE

Il était une fois MALAKI MA KONGO en France …

Malaki ma Kongo France 2004

Malaki ma Kongo France 2004

Après Brazzaville & Kinshasa au Congo en Afrique; la Guadeloupe, Haïti, Santo Domingo en Amérique; voici la deuxième édition du Festival tricontinental des racines culturelles africaines Malaki ma Kongo, à Berck sur Mer en France, juste après l’Italie; sur le thème:

“Deux Jours de Djembe à Berck pour l’Humanitaire en Afrique”

Kimpete minini ngola « Du jamais vu »

MALAKI-MA-KONGO France est créé dans le but de valoriser la culture africaine; d’éloigner la délinquance, sauvegarder la mémoire collective, pour promouvoir et enseigner le savoir de nos ancêtres, à travers les journées culturelles et sportives – contes, théâtre, conférences, sculpture, percussion accompagnée de chants, des galas, de sport et de toutes sortes de portraits qui témoignent de l’existence et de la grandeur de l’identité africaine.

Nos Objectifs

  • L’apport de l’Afrique dans le patrimoine commun de l’humanité
  • La promotion du rayonnement de l’Afrique pour la paix
  • Participer à la lutte contre toute délinquance
  • Promouvoir la renaissance africaine, en valorisant la culture africaine
  • La promotion de sports africains
  • L’organisation des journées culturelles pour la solidarité avec l’Afrique

Notre action

Est axée sur la revalorisation de la culture africaine en partenariat avec celles des Antilles, de l’Amérique, de l’Europe ; en s’inspirant toujours des valeurs humaines et l’approfondissement de l’histoire du continent Noir et sa diaspora.

“Les Deux jours de Djembe pour l’humanitraire en Afrique”

10 et 11 juillet 2004 dans la salle du KURSAAL à Berck Sur Mer

… C’est comme la fête au village.

Lors de sa première édition en France, le Malaki ma Kongo a démontré qu’il n’est pas né de la dernière pluie… la fête était grande et la participation de la population a été considérable, en ces temps chauds d’été, où les gens privilégies le bain solaire à la plage. Mais il faut souligner que, très peu d’attention a été accordé à la dimension humanitaire, par rapport à la gravité du drame que traverse le continent Noir et le Congo en particulier… Et pourtant beaucoup de représentants d’associations humanitaires se sont déplacés juste pour la cause. Pour le moins la première pierre de Malaki ma Kongo France, en forme d’action humanitaire pour l’Afrique était posée…

Quand la cour du berceau de l’humanité est calciné, cela devrait être la préoccupation de tout être vivant, moins que vous soyez…

A Berck sur Mer, France, on a célébré le 10 et 11 Juillet 2004 les Journées du Festival pour la Paix de Malaki ma Kongo Tricontinental.

Tout le monde vraiment était présent : malakistes de différentes parties de la France, d’Italie, de Belgique, de Congo Kinshasa et Congo Brazzaville. Les présidents de Malaki ma Kongo de France, Malaki ma Kongo d’Italie et Malaki ma Kongo du Congo Kinshasa se sont pour la première fois retrouvés tous ensemble pour fêter et célébrer en heureuse compagnie ce festival des racines de la culture africaine pour la paix et la solidarité avec le continent noir;

Les deux journées du festival se sont déroulées à merveille et dans le même esprit de fraternité, amour et engagement social qui savent distinguer Malaki ma Kongo, entre manifestations culturelles et performances artistiques de haut niveau, tout cela toujours au nom de la paix et de la solidarité, comme toujours.

On n’a pas jouit de la présence des seuls présidents de Malaki de Santo Domingo (qui au dernier moment n’a pas réussi à rejoindre la France cas de force majeur) Haïti e Guadeloupe.

Le grand et confortable hall du Kursaal de Berck mis à la disponibilité de l’association Malaki ma Kongo France par la Mairie de Berck sur Mer et l’Office du tourisme de la même, s’est transformé pour deux jour en un chaleureux et solaire coin d’Afrique où des enfants de tous les âges et origines culturelles – les uns d’un charmant exotique teint ambré et cheveux nattés et emperlés de mille couleurs, d’autres aux cheveux blonds et les yeux couleur du ciel – courraient ensemble libres et heureux poussés par le courant d’énergie dégagée par les harmonies magiques émanant de la musique du cœur de l’Afrique.

Les rythmes profonds de la forêt équatoriale oués au tam-tam avec grande maîtrise par le fabuleux maître de percussions congolais Celestin N’guemba dit Kassa Kassa se sont intercalés au Théâtre et à l’animation de Gygih N’Doulou M’bemba et Masengo ma Mbongolo, superbes comédiens congolais, ce dernier même fondateur du festival Malaki ma Kongo et tout son mouvement culturel. Le tout a été accompagné par les sons magiques d’instruments congolais traditionnels, de son propre invention et fabrication, par l’extraordinaire polyvalent musicien Barnabé Matsiona.

Nzey Van Musala, président de Malaki ma Kongo du Congo Kinshasa, aussi bien artiste et intellectuel théâtral de fort relief en Rep. Dem. de Congo, a ensorcelé et enchanté le public par ses propres réflexions et témoignages sur les grands sujets proposés par Malaki ma Kongo: la paix, la solidarité, le développement responsable.

Le superbe Gabriel Kinsa ensuite, comédien exceptionnel de la scène du théâtre congolais, a achevé par sa propre exhilarante et charmante performance cet entourage parfait d’artistes de forte taille professionnelle et intellectuelle.

Tous ces personnages extraordinaires confirment, une fois encore, comme la fidélité et l’engagement d’hommes d’art, de culture et d’intellect africains envers Malaki ma Kongo et ses objectifs humanitaires et de promotion des racines de la culture africaine – au service de la sauvegarde de l’ancienne culture Kongo et les cultures originaires africaines pour un développement responsable – soient toujours vives et omniprésentes.

Et tout cela démontre la volonté d’une véritable et authentique coopération nord-sud, où les personnes éthiques des deux hémisphères peuvent unir leur propres mains pour travailler ensemble à la réalisation d’un monde meilleur pour tous: le message de Malaki ma Kongo est celui de crier avec grande force que si on veut contribuer à un développement responsable pour le Congo et l’Afrique il faut non seulement sauvegarder les cultures originaires africaines, comme la culture Kongo en particulier, mais faire d’elles-mêmes la base de ce développement.

Le kinkè Ndezy, après, accompagnée par ses élèves lait-cacao, a présenté la Boxe des Pharaons renovée. L’art martiale éthique africaine afférant à la période des anciens Egyptiens qui bien étant une éducation physique et sportive est aussi bien une éducation spirituelle conçue sur l’esprit de l’harmonie et de l’équilibrât : le Mâat.

Les amis de Family Föla sont venus exprès de Boulogne pour apporter leur support à Malaki ma Kongo par leur énergie et vitalité transmise au rythme bouleversant de percussions de différent genre. Percussions africaines jouées avec maîtrise par ces jeunes et habiles européens qui ont fasciné et capturé le public en un triomphe de l’interculturalité.

Il y avait aussi les amis de la capoeira, gérés par le franco-brésilien Alban Guillemotto et Houssema, qui nous ont transférés dans le continent sud-américain avec leur performances athlétiques, pour ne pas oublier la diaspora africaine dans le monde.

Un public nombreux, varié et multiethnique celui de Malaki ma Kongo France 2004: les protégés des centres de réeducation des Hopitaux de Berck ont pû jouer du djembé au stage d’initiation aux percussions tenu par le maître Kassa Kassa; garçons, hommes, femmes, enfants de tous les âges ont dansé ensemble les musiques traditionnelles du Congo au stage d’initiation aux danses de l’Afrique Central tenu par le maître Gygih N’Doulou M’bemba ; des gens d’Italie, Belgique, France, Congo, Angola, Cameroun ont chanté ensemble les chants traditionnels congolais dans la langue commune, pour l’occasion: le kikongo!

Et que dire de cette incroyable fillette haïtienne, qui adoptée par une mère française, est venue pour assister au documentaire de Malaki ma Kongo sur le Bicentenaire de l’Indépendance d’Haïti dans l’année de son anniversaire: une fillette formidable, à 4 ans seulement elle a été attentive et a participé à vraiment toute manifestation du festival avec une énergie incroyable et une joie contagieuse. Sa mère, extraordinaire, a voulu elle donner l’occasion de vivre et tester un peu des ses origines culturelles. Un cadeau fantastique, qui montre une fois encore la puissance de l’amour sans condition pour la vie au delà de toutes limites. Malaki ma Kongo est cela aussi!

Il faut partir de la connaissance de ses propres racines pour arriver à comprendre qui sommes-nous et quelle peut être notre contribution spécifique et spéciale à la vie que nous partageons tous ensemble, sans aucune distinction.

Le public, aussi, a non seulement goûté les délicieuses saveurs de la cuisine congolaise et africaine (makayabu, manioc, bignets au coco, cous-cous, banane plantain et bien d’autre) au repas-débat de samedi 10 Juillet, mais a aussi écouté le message et les réflexions sur le problème de la coopération responsable internationale et sur le microcrédit des nombreux représentants d’associations, ONG, etc. qui ont participé au débat de l’après-diner :

Leonardo Losselli, associé de Malaki Italie, responsable des rapports culturels du GIT (Group d’Intervention Territoriale) de Banca Etica Vicenza et Consultant-Avis de la Direction de Banca Etica –Padova (Italie) pour un important projet de microfinance finalisé à l’agriculture, voire la constitution d’une MFI (Micro Finance Institution) au Congo pour aider les femmes pauvres victimes de la guerre, Pierre Marie METANGMO et Bese METANGMO de l’ass. Allinoise pour un projet de tourisme responsable au Camerun.

Letizia Farisato, présidente de Malaki ma Kongo Italia, Nzey Van Musala président de Malaki ma Kongo en Rep. Dem. du Congo, Louise Bilolo délicieuse présidente de Malaki ma Kongo France qui pour son engagement personnel et sa douceur aurait mérité tous les merci et les fleurs de ce monde !, Masengo ma Mbongolo president fondateur du Malaki ma Kongo e coordinatore generale di Malaki ma Kongo tricontinentale, Mavambu et Nkounkou Philippe de l’ass. Mfuma ne Kongo

Mafouta Magloire de l’association Brazza2000, Youna Anatole Pierre de l’ass. Zorantie, pour ne parler des “cachés” dans le nombreux public, comme Gygih N’Doulou M’bemba de l’ass. BaBa O BabCourdimanche et d’autres encore qu’il ne serait pas facile de les nommer tous.

En générale, les « deux journées de djembé pour l’humanitarisme en Afrique » made in Malaki ont réussi à chauffer un peu le frais climat du Nord Pas-de Calais. et les coeurs de plusieurs personnes. Malaki ma Kongo, le festival de la paix, donne rendez-vous en Europe pour la prochaine année.

Sous peu, par contre, ce sera la fois de Malaki ma Kongo du Congo!

Au mois d’Août une délégation de Malaki ma Kongo Italia se rendra là-bas pour participer à cette ultérieure étape de kermesse du Malaki ma Kongo Tricontinental: le tout naturellement sera comme toujours documenté et filmé.

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+
Ce contenu a été publié dans 2004-2006, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.