Kongo à Cuba

This post is also available in: Anglais Italien

Arch. de Sc. soc. des Rel., 2002, 117 (janvier-mars) 59-80

par Erwan DIANTEILL

KONGO À CUBA
TRANSFORMATIONS D’UNE RELIGION AFRICAINE

L’accent porté sur l’« invention » de l’« africanité » dans les religions afro-américaines, conçu comme un instrument de la concurrence pour la légitimité entre entrepreneurs religieux, tend aujourd’hui à faire oublier le débat classique sur les rapports historiques entre l’Afrique et l’Amérique. Pourtant les recherches initiées par Raimundo Nina Rodriguez, Fernando Ortiz, Melville Herskovits et Roger Bastide, dans lesquelles les éléments d’origine africaine ne sont pas conçus comme des artefacts idéologiques mais comme des faits positifs, ne sont pas épuisées. Le cas des religions bantu est particulièrement intéressant de ce point de vue car, comme l’a remarqué récemment Stefania Capone (2000), il a été négligé par les premiers afro-américanistes. La publication d’un ouvrage de Luc de Heusch (2000) comprenant un chapitre sur « Kongo en Haïti » nous incite à porter à notre tour notre attention sur « Kongo à Cuba ».

–> Telecharger le document pour lire tous (147 kb)

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+
Ce contenu a été publié dans Cuba news, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.