PROJET INSTALLATION DES CENTRES CULTURELS MALAKI MA KONGO DANS LE MONDE

Dans le cadre de la Décen­nie Mama Vita Kim­pa 2007-2017 et pour ini­tier la 3 ème décen­nie de l’existence de Malaki ma Kon­go, nous lançons un pro­gram­me mon­di­al pour l'installation des cen­tres cul­turels Kon­go.

Cam­pag­ne Mon­di­ale pour la créa­tion des cen­tres cul­turels Malaki ma Kon­go dans le mon­de

-  Bien con­naître le sens des mots Afrique, Con­go, Mali, etc, pour mieux les servir? - Et expli­quer pourquoi les actions de coopéra­tion Nord Sud, nais­sent pro­jet, gran­dis­sent pro­jet, vieil­lis­sent et meurent pro­jet, sans jamais atteint­dre l’âge mature?

1er Centre Culturel MALAKI MA KONGO en Amérique à Port au Prince Haiti  créé en 2002 par Hougan Elien Isac (Samba EL)

1er Cen­tre Cul­turel MALAKI MA KONGO en Amérique à Port au Prince Haiti créé en 2002 par Hougan Elien Isac (Sam­ba EL)

-Pourquoi Créer des cen­tres cul­turels Kon­go dans le mon­de?
Géo­graphique­ment nous sommes éloignés les uns des autres, mais les oeu­vres de nos ancêtres et Nzambi’a Mpun­gu (Dieu), ont fait que nous soyons réu­nis autour de la cul­ture, l’histoire et la spir­i­tu­al­ité Kon­go ou Ban­tu. Ain­si A l’occasion de ses 20 ans de vie, l’Association Malaki ma Kon­go, a opté pour le sauve­tage, la sauve­g­arde et la pro­mo­tion des raci­nes de la cul­ture Kon­go dis­séminées dans le mon­de. Depuis 1991, nous pro­mou­vons des activ­ités cul­turelles et main­tenons des rela­tions durables avec nos anten­nes situées sur trois con­ti­nents: Con­go, R.D.Congo, Ben­in, Ital­ie, France, Guade­loupe, Haïti, San­to Domin­go, Guyane, Mar­tinique, Cuba, Venezue­la. Dans ces pays nous cher­chons les indices de la  cul­ture Kon­go, ren­forçons les con­nais­sances et réseau­tant les intel­lectuels et les prati­ciens de ladite cul­ture et reli­gion.
Objec­tifs
A -Créa­tion des cen­tres cul­turels Kon­go dans le mon­de pour la sauve­g­arde & le Sauve­tage du pat­ri­moine cul­turel Kon­go éparpil­lé;
B - Soutenir et faire réseauter les com­mu­nautés, les asso­ci­a­tions spir­ituelles,  les intel­lectuels et chercheurs de la cause Kon­go
C -Pro­mou­voir la sol­i­dar­ité et le jume­lage avec la ter­re Kon­go;
D -Créer un dic­tio­n­naire des rites et cul­tures de la dias­po­ra Kon­go;
E -Créer au Con­go un Musée de la Dias­po­ra Kon­go;
F -Encour­ager les échanges inter­cul­turels -audio­vi­suels- entre Kon­go, sa dias­po­ra et amis;
G -Soutenir  le touris­me en ter­re Kon­go et le “Pèleri­nage au Coeur de l’Afrique” ;
H -Pro­mou­voir et ven­dre de l’artisanat Kon­go dans le mon­de;

Expo Malaki ma Kon­go 19ème Edi­tion à Paris en France 2010

Bua keti ba nsi. Bua buneeennn!!! (Un autre monde est possible!!!) Barlovento au venezuela a dit OK (mai 2012)

Bua keti ba nsi. Bua buneeennn!!! (Un autre mon­de est pos­si­ble!!!) Barloven­to au venezue­la a dit OK (mai 2012)

Dig­nité pour le peu­ple africain
La Après vingt ans de recherch­es transat­lan­tiques, nous pou­vons avouer que l’Amérique pro­fonde nous a per­mis de voir la par­tie immergée de l’iceberg de l’histoire du mon­de Noir et de Kon­go en par­ti­c­ulier et aus­si d’en décel­er les mul­ti­ples facettes qui blo­quent notre unité et notre développe­ment. En Amérique quand on par­le de grands tra­vailleurs, grands artis­tes, grands spir­ituels et tous les mou­ve­ments de libéra­tion, le nom Kon­go y occu­pe une place respon­s­able. Mais après la démon­stra­tion de cette dernière qual­ité en Haïti dont la pop­u­la­tion est à 75% d’origine Kon­go, le nom Kon­go com­me ses mer­veilleuses qual­ités ont virés de Kon­go à “Con­gos”. “En Guade­loupe le mot Con­go est égale à moins qu’un chien”a dit la guade­loupéen­ne d’origine Kon­go, Marie France Massem­bo lors du Fes­ti­val Malaki ma Kon­go au Con­go en 1994. Com­ment expli­quer cette méta­mor­phose? Ce sera le rôle des cen­tres cul­turels Kon­go que nous instau­rerons dans le mon­de, à éclair­er les Kon­go de la dias­po­ra, et  leurs amis: col­mater les brèch­es pour rec­on­cilier les Kon­go et avec le mon­de. Redonner le sens réél des nom des pays d’Afrique pour le respect et la dig­nité des peu­ples.

2ème Centre Culturel MALAKI MA KONGO en Amérique, à Caracas instauré par l'ACTB de Ralph Alpizar

2ème Cen­tre Cul­turel MALAKI MA KONGO en Amérique, à Cara­cas instau­ré par l'ACTB de Ralph Alpizar (mai 2012)

Le Mys­tère de l'Afrique 
Si pour com­pren­dre la cul­ture des pharaons, il a fal­lu con­naître les hiéro­glyph­es, les cul­tures africaines, l’arabe et le grec­que, aus­si pour con­naître la cul­ture africaine, il faut étudier ses  langues prin­ci­pales, mais aus­si les langues des ex-colons par­lées dans la zone, sans oublier de pren­dre en compte les aspects pure­ment cul­turels…
Que faire?  
Notre souhait est de béné­ficier au sein des dias­po­ras et amis de l'Afrique d’une forte col­lab­o­ra­tion agis­san­te pour expéri­menter, expli­quer nos inten­sions, créer le besoin, stim­uler la deman­de et la par­tic­i­pa­tion de ceux qui, exclus du sys­tème social par la méchanceté de l’histoire, se sont ren­fer­més sur eux mêmes dans les bas fonds, les cav­er­nes, les som­mets des mon­tag­nes, les grottes ou les ilots, dis­sim­u­lant à la lumière du jour une par­tie impor­tan­te de l’histoire du mon­de Kon­go. De manière per­ma­nen­te ou itinéran­te, créons des cen­tres cul­turels Kon­go, pour le bon­heur du mon­de, car Kon­go est l’une des meilleures dona­tions de Dieu à l’univers.

Défilé de mode Made in Kongo en Italie, les habits Centre de Couture Malaki Développement du Congo portés par les étudiantes de l'Art School de Savona

Défilé de mode Made in Kon­go en Ital­ie, les habits Cen­tre de Cou­ture Malaki Développe­ment du Con­go portés par les étu­di­antes de l'Art School de Savona sept. 2007

Rencontre à Paris de Masengo m Mbongolo & ralph Alpiza pour la promotion des Racines d'une Afrique profonde et éternelle, en mars 2012.

Ren­con­tre à Paris de Masen­go m Mbon­golo & ralph Alpiza pour la pro­mo­tion des Raci­nes d'une Afrique pro­fonde et éter­nelle, en mars 2012.

La Cul­ture au ser­vice du développe­ment durable 
Les œuvres que les artis­tes africains présen­tent sont en général l’héritage cul­turel d’un peu­ple. En guise de recon­nais­sance, MALAKI MA  KONGO s’est engagé à chercher les moyens économiques pour faire renaître la confi ance, l’espoir en la vie dans le milieu rural et assur­er la sur­vivance des tra­di­tions ances­trales dans leurs milieux naturels: nos vil­lages. C’est le rôle majeur que doit incar­n­er la Plate­forme Inter­cul­turelle pour le Développe­ment Durable de l’Entrepreneuriat de la Dias­po­ra Africaine.
Cette plate­forme sera le refl et à grande échelle de MALAKI-DEVELOPMENT qui est notre départe­ment qui s’occupe de la recherche d’un mode de développe­ment durable, appro­prié au Con­go et à l’Afrique, dans ces temps diffi ces. Un développe­ment auto-sauve­g­arder le pat­ri­moine cul­turel Kon­go dis­séminé dans le mon­des­outen­able, auto-cen­tré sur l’homme qui tien­ne compte du respect des droits de l’homme et de la dimen-sion cul­turelle dans tout pro­jet de développe­ment. “Aller au delà des mon­tag­nes, fl euves, forêts, val­lées, mers et océans à la recherche des hommes et des femmes éthi-ques qui veu­lent col­la­bor­er avec l’Afrique éthique”.

Sauve­g­arder le pat­ri­moine cul­turel Kon­go dis­séminé dans le mon­de
Il faut, dès aujourd’hui, recencer et sauve­g­arder le pat­ri­moine cul­turel Kon­go dis­séminé dans le mon­de, demain ce sera trop tard, déjà nos anciens dans les vil­lages s’en vont un à un. Voila l’unique mobile qui nous a poussé de lancer cette cam­pag­ne pour la renais­sance du Bukon­go (la cul­ture Kon­go), que nous voulons mon­di­ale parce que si en 1936 les japon­ais ont dénom­mé “Kon­go” leur plus grand bati­ment naval de guer­re, nous devons en chercher l’explication.

Trajectoire de la 1ère édition du Pélerinage au Cœur de l´Afrique 2008.

Tra­jec­toire de la 1ère édi­tion du Péleri­nage au Cœur de l´Afrique 2008.

Péleri­nage au Cœur de l´Afrique

Péleri­nage au Cœur de l´Afrique pour la Réc­on­cil­i­a­tion des africains de l’Est et de l’Ouest de l´Atlantique.

 

Pélerinage au Cœur de l´Afrique 1ère Edition 2008, étape de Cotonou (En compagnie de Père Jah)

Péleri­nage au Cœur de l´Afrique 1ère Edi­tion 2008, étape de Coto­nou (En com­pag­nie de Père Jah)

Aller en Afrique,  pas pour sym­pa­this­er avec les lions, les girafes, les léopards,  les éléphants, les croc­o­diles mais pour con­vivre avec les etres humains.

 

 

 

"Dire aux petits fils de nos petits fils ce que les parents de nos parents ont vécu…

Péleri­nage au Cœur de l´Afrique 1ère Edi­tion 2008 ici l'étape du Ben­in

 

 

 

 

info:  Inscrip­tion & modal­itèEé de sou­tien 

A- Dona­tions avec carte de crédit ou Pay­pal : http://www.malakimakongo.net/soutien/donations
B- ou vire­ment ban­caire sur le compte de Malaki ma Kon­go au pres   de Ban­ca popo­lare Eti­ca: IBAN: EU IT 07 X050 1811 8000 0000 0511 470

BIC: CCR TIT 2184E                   cause: cam­pag­ne C.C. Kon­go

Bua keti ba nsi. Bua buneeennn!!! (Un autre monde est possible!!!) Barlovento au venezuela a dit OK

Bua keti ba nsi. Bua buneeennn!!! (Un autre mon­de est pos­si­ble!!!) Barloven­to au venezue­la a dit OK (mai 2012)

Con­tact : (+39) 3779413392

info@malakimakongo.net       www.malakimakongo.net

 

 

 

Cultural meeting of Africa's two coasts

by Juan Valdiri, mon­day juin 4th, 2012, 23:42

span­ish ver­sion

Todos los inte­grantes de la ACTB Region­al Guare­nas (Juan Valdiri, Walesky Nowak, Yani­ra Azua­je, Ruben Mil­lan, Ani­bal Moreno, Alfre­do Rodríguez, Jesan­dra Car­mona, Juan Bar­reto, Romel Azua­je, Rafael Veliz, Jairo Valdiri,) quer­e­mos man­i­fes­tar nues­tra may­or feli­ci­dad por los resul­ta­dos en el even­to denom­i­nado ¨I Encuen­tro Cul­tur­al el África de las Dos Oril­las¨ real­iza­dos en : Teatro Cristo Rey de Catia, Cara­cas.  Anfiteatro de la Escue­la Tec­ni­ca Ruben Gon­za­lez Los Naran­jos, Guare­nas. Teatro Pedro Elias Gutier­rez, Var­gas.

En el even­to real­izado en Guare­nas con­ta­mos con la par­tic­i­pación de los sigu­ien­tes expos­i­tores el Señor Ralp Alpizar peri­odis­ta, escritor e inves­ti­gador y Direc­tor de la ACTB Inter­na­cional, el Señor Masen­go Ma Bon­golo Direc­tor del Fes­ti­val tri­con­ti­nen­tal Malaki Ma Kon­go, el Señor Jose Mil­let inves­ti­gador, escritor y Fun­dador del Cen­tro de inves­ti­ga­ciones Socio­cul­tur­ales del Insti­tu­to de la Cul­tura del Esta­do Fal­cón (INCUDEF), y la Seño­ra Cecil­ia Fuentes Antropol­o­go, don­de cada uno de los expo­nen­tes expli­caron temas rela­ciona­dos a la cul­tura ban­tu y las man­i­festa­ciones cul­tur­ales que dejaron los africanos en nue­stro pais, sien­do esto un refle­jo de lo que bus­ca como obje­to prin­ci­pal la ACTB en el rescate de la cul­tura tradi­cional africana y espe­cial­mente la de los pueblos ban­tu. (con­tinúa) Con­tin­ue read­ing

AFRICA IN ITS TWO COASTS

With the participation of Masengo ma Mbongolo - Malaki ma Kongo: Meeting our roots, in VENEZUELA

 
Span­ish ver­sion
 

por José Millet

Par­ticipé en cal­i­dad de con­fer­encis­ta facil­i­ta­dor en el I Encuen­tro inter­na­cional “El África de las dos oril­las”, real­izado en Cara­cas del 25 al 29 del mes pre­sen­te mes de mayo por la orga­ni­zación no guber­na­men­tal sin fines de lucro Aso­ciación Cul­tur­al Tradi­ción Ban­tú (ACTB), que me invitó. Nue­stro interés en par­tic­i­par se asen­tó en el reconocimien­to de la obra cien­tí­fi­ca del expos­i­tor prin­ci­pal, el ciu­dadano de la Repúbli­ca del Con­go Dr. Masen­go Ma Mbon­golo, a quien conocí en la ciu­dad natal de Bolí­var en el Fes­ti­val en sol­i­dari­dad con los pueblos africanos que orga­ni­zara en el 2007 el Vicem­i­nis­te­rio de Rela­ciones Exte­ri­ores de nue­stro país y quien nos podía pro­por­cionar her­ramien­tas con­cep­tuales para la mejor com­pren­sión de la heren­cia cul­tur­al apor­tada por los pueblos del stock ban­tú traí­dos al Nuevo Mundo duran­te el “pro­ce­so civ­i­liza­to­rio” que arrancó en 1492, y muy espe­cial­mente el de proce­den­cia étni­ca loan­ga que se asen­tó en la región del Caribe y que tuvo gran reper­cusión en el actu­al Esta­do Fal­cón.

No era casu­al que este emi­nen­te inves­ti­gador de las raíces ban­tú en la cul­tura del Caribe fue­se el orador prin­ci­pal; lo que me asom­bró es que yo deviniera en la per­sona que lo sigu­ió en la esce­na de las actua­ciones pri­vadas y públi­cas en que se desen­volvió el even­to, primero de tipo académi­co que orga­ni­zara la ACTB y primero que devi­no con dimen­sión inter­na­cional, dada ésta por la cal­i­dad de los expos­i­tores, lo cual no des­do­ra la estat­u­ra del pres­i­den­te de la aso­ciación, el escritor, peri­odis­ta e inves­ti­gador Ralph Alpízar Valdés cuyo primer libro que me obse­quió se con­vir­tió en una reafir­ma­ción de la necesi­dad de estu­di­ar la cul­tura de los pueblos africanos para poder enten­der mejor los pro­ce­sos históri­cos que se gener­aron en este con­ti­nen­te y los rela­ciona­dos con la con­for­ma­ción de una iden­ti­dad propia, a nivel de naciones, sub­re­giones y del con­jun­to de Nues­tra Améri­ca… Con­tin­ue read­ing

First cultural meeting of Africa's two Coasts

(in French)

INVITATION :
"Premiere Rencontre Culturelle de l'Afrique des Deux Cotes"
du 26 au 29 mai au Venezuela, avec la participation de :

1ère Rencontre Culturelle Afrique des 2 Cotés

1ère Ren­con­tre Cul­turelle Afrique des 2 Cotés

-M. Masen­go Ma Mbon­golo, coor­don­na­teur du Fes­ti­val Tri­con­ti­nen­tal Malaki ma Kon­go,

-Mil­let José, directeur de la recherche socio­cul­turel, l'Institut de la Cul­ture de l'État Fal­con,

-Ralph Alpizar, jour­nal­is­te, chercheur et prési­dent de la ACTB inter­na­tion­al;

-Mis­saïl May­ora, écrivain, chercheur et défenseur de l'État de Var­gas. entre autres.

INVITA AL :"I Encuentro Cultural el Africa de las dos Orillas"

Del 26 al 29 de Mayo se realizara en Venezue­la el "I Encuen­tro Cul­tur­al el Africa de las dos Oril­las" con la par­tic­i­pación del:

-Masen­go Ma Mbon­golo, Coor­di­nador gen­er­al del Fes­ti­val Tri­con­ti­nen­tal Maliki Malaki Ma Kon­go;

-Miller José, Direc­tor del Cen­tro de Inves­ti­ga­ciones Socio­cul­tur­ales, Insti­tu­to de Cul­tura del Esta­do Fal­cón;

-Ralph Alpizar, Peri­odis­ta, inves­ti­gador y Pres­i­den­te de la ACTB Inter­na­cional;

-Mis­sael May­ora, Escritor, inves­ti­gador y Cul­tor del esta­do Var­gas. entre otros.

Next activities in Italy

may 25th 2012

Dîner de solidarité 05-2012

Dîn­er de sol­i­dar­ité 05-2012

Sol­i­dar­i­ty din­ner, Reg­gio Emil­ia

may 27th 2012

Festa dei popoli

Fes­ta dei popoli

Fes­ta dei Popoli - Verona