Mama Kimpa Mvita

This post is also avail­able in: Anglais

Réal­i­sa­tion de la 1ere Décen­nie
Mama Kim­pa Mvi­ta 2007-2017

Mama Kimpa Mvita

Mama Kim­pa Mvi­ta

En l’occasion de 300 ans de l’assassinat de Mama Kim­pa Mvi­ta la Coor­di­na­tion Générale de l'Association pour la Pro­mo­tion des Raci­nes Cul­turelles africaines Malaki ma Kon­go a décidé de lancer la 1ere Décen­nie Mama Kim­pa Mvi­ta 2007-2017, un pro­gram­me cul­turel au ser­vice du Développe­ment Respon­s­able au Con­go.

La vie et l'oeuvre de Mama Kim­pa Mvi­ta "cette jeune dame de l’aristocratie Kon­go, brûlée vive le 02 juil­let 1706, pour son attache­ment au droit de l’homme et amour pour sa patrie" représen­tent pour nous un sym­bole, un style de vie qui nous per­me­t­trait de pro­mou­voir dans la tête des jeunes l'importance d'une coopéra­tion human­is­te entre l'Europe et l'Afrique.

Pen­dant la 1ere Décen­nie Mama Kim­pa Mvi­ta 2007-20017, nous voulons:

  1. Faire con­naître au mon­de et surtout dans le milieu jeune, la vie et l'oeuvre de Mama Kim­pa Mvi­ta pour qu'elle devi­en­ne un miroir pour les jeunes de nos jours.
  2. Pro­mou­voir les actions du Pont Cul­turelles d’Est-Ouest Atlan­tique
  3. Favoris­er le Touris­me Respon­s­able au Con­go
  4. Soutenir les actions de développe­ment respon­s­able au Con­go.

Dans l'espoir de trou­ver en vous un parte­naire sen­si­ble à nos idées et capa­ble de col­la­bor­er avec nous pour assur­er la con­ti­nu­ité des idéaux pour lesquels Mama Kim­pa Mvi­ta a sac­ri­fié sa vie, recevez les salu­ta­tions qui vien­nent de la douce et pro­fonde forêt de l'Afrique équa­to­ri­ale.

Masen­go ma Mbon­golo
Coor­di­na­teur Général de
Malaki ma Kon­go

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

KIMPA MVITA 300 ans

Juil­let 2006-07-02

Puis-je rap­pel­er aux femmes leur rôle?
Fem­me, quand serons nous à jamais prêtes ?
Femmes du mon­de noir et d’ailleurs, ce jour est un grand jour pour nous.
La route de la délivrance est ouverte, elle est sin­ueuse mais plus sure.
Kim­pa Vita est une voie : celle de la délivrance.
Voici 300 ans que son cri a fait éclater la voûte.

Réveillez-vous, dormez vous encore ?

Sachez le que yaya Kim­pa Vita nous attend.

Cette jeune fem­me de vint et deux ans qui remua les mon­tag­nes par sa témérité.
Une grande fig­ure de chez nous!
Elle représen­te une des cinq portes de la délivrance du peu­ple opprimé.
Oui, il est temps de penser à elle.
De chanter son nom, de célébr­er son exis­tence, sa prophétie nous con­cerne.
Toute son œuvre nous est dédiée par amour.
Toute sa per­son­ne a con­sumé au feu pour notre libéra­tion.
Dans la force de sa jeunesse elle nous insuf­fle sa volon­té et son courage.
Elle, la jeune noire craint des plus hauts respon­s­ables de ce mon­de nous attend.
Car en fait son œuvre ne fait que débuter. Elle amorce notre délivrance.
Une œuvre brève mais éter­nelle !
Du haut de ses 22 ans elle nous crie : il est l’heure!

L’heure de la grande délivrance.

Son génie nous attend.

Ne célébrons pas sa mort, car chez nous les morts ne sont pas mort : nous les vénérons.
Ne la tuons pas non plus une deux­ième fois, faisons atten­tion à nos actes.
322 ans C'est l’âge où le génie renaît com­me le phénix !
Com­me en l’an 320 avec yaya Mban­gala, rejoignons unifiés les berges du fleu­ve sacré. Elle fut l'un des précurseur de ceux qui établirent la loi du ma Koko.
L’esprit blanchi de notre sœur aînée scin­tille au fir­ma­ment.
Son mes­sage tel une goûte d’eau qui fait débor­der le vase, telle doit être votre con­science ces jours.
Ecoutez, ouvrez votre cœur car son mes­sage par­le le lan­gage du cœur.
Ecoutez donc la voix du cœur qui vibre dans un appel solen­nel.
Si tu ne peux te faire enten­dre, trou­ve un inter­prète qui saura mieux le faire.
Si tu ne peux marcher trou­ve des béquilles à ton corps et lève toi.
Si tu ne peux voir lais­se tes mains explor­er l’univers à la place de tes yeux.
Il n’y a pas de hand­i­cap insur­montable.
Sachons trou­ver dans chaque élé­ment de la créa­tion un moyen de réal­i­sa­tion de notre rôle.
Il exis­te un sys­tème qui a déjà fait ses preuves au temps de grands déchire­ments.
La fem­me de l’Inde d’Amérique en par­le : recourons vite à la com­mu­ni­ca­tion vibra­toire
La réé­d­u­ca­tion des cœurs, à la ré human­i­sa­tion fleuri dans nos habi­tudes vibra­toires.
Devenus des sans voix, lais­sons donc un avo­cat plaider notre cause.
Et dis­ons au car­refour car c’est la bas qu’on nous dirige, ce qui est, ce qui fut et ce qui vien­dra.

Dire aux petits files …..

Dis­ons pour que nos enfants n’oublient jamais leur orig­i­nes : leurs ancêtres.
Qu’importe notre hand­i­cap, dis­ons cela.
Vas-y toi, par­le leur peut être t’entendra t’on mieux. Vas-y ma Ngo­ma-Djem­be !
Dis leur que nous voulons la paix pour élev­er nos enfants et notre con­ti­nent.
Après cela, sachons êtres des femmes respon­s­ables.
Pour que par nous nais­sent des hommes respon­s­ables pour un mon­de beau.

Bilolo bia Mbon­golo

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

À propos de Masengo ma Mbongolo

Masengo est un des rares spé­cial­istes de Rela­tions Inter­na­tionales Cul­turelles Nord Sud pour le Développe­ment. Comé­dien, met­teur en scène, dra­maturge, chercheur, écrivain, réal­isa­teur de films doc­u­men­taires, fon­da­teur et Directeur artis­tique du Fes­ti­val Tri­con­ti­nen­tal MALAKI MA KONGO. Chattez avec Masengo sur Google+ | Facebook de Malaki ma Kongo
Ce contenu a été publié dans Heritage Kongo, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.