Festival

This post is also available in: Anglais Italien

MALAKI MA KONGO est une des rares rencontres culturelles africaines ( au sens moderne du terme) qui se fait avec les fonds et la sueur des artistes et hommes de culture. Ceux-ci par ce biais, entendent sauvegarder leur liberté d’expression et l’indépendance dans tout œuvre culturelle et création artistique . Son organisation et surtout son orientation se gardent de toutes influences ou inspirations extraverties à la logique culturelle africaine.

Malaki ma Kongo: la fête du village

Malaki ma Kongo: la fête du village

En langue kikongo MALAKI signifie kermesse, festival. Contrairement à Matanga qui a pour racine tanga (chanter) et qui dure deux jours, Malaki a pour racine laki (date ou programme), alors les hommes se preparent en conséquence pour une fête qui dure une a deux semaines soit huit jours selon le calendrier kongo dont la semaine ne compte que quatre jours (nsila, bukonzo, mpika, tsaba). C’est alors l’occasion pour nous de presenter au public international la kermesse made in Kongo.

Spectacle inédit inspiré de la riche tradition du terroir. Vivre, boire, manger, parler comme au bon vieux temps de la virginité culturelle, celle d’avant les Portugais. Courir le temps à reculant et se souvenir du Ngoma ya Kongo, le tambour de fête qui accompagnait les champs des grillons et la fanfare des grenouilles pour exciter la danse nocturne des engoulevents.

MALAKI MA KONGO c’est le retour aux origines par la magie du théâtre : feu de camp, choeur des tambours, roulement des sonnailles, heurt des grelots pour que la vie elle-même se gigote et tourbillonne dans une transe inconnue, la valse frénétique des nègres sous la nuit luciolée. Nous vivons tout cela en dégustant du biyoki, la bière de canne et d’ananas, le mbulu et le ntsamba, le tout assaisonné de kola, de poivre en grain, et pourquoi pas de mundiondio.

Malaki ma Kongo a déjà connu de nombreux éditions dont sept se sont déroulées à M’foa-Brazzaville en République du Congo. Pour des raisons de guerre, une s’est tenue à Kinshasa en République Démocratique du Congo une autre en pleine forêt congolaise à Mbanza Ndunga, et dans les dernières années le festival se déroule sur 3 continents: Afrique, Amerique, Europe.

Le premier et le dernier spectacle ont toujours lieu dehors, autour d’un grand feu de bois.

Malaki ma Kongo à Bassano Italie -  2002

Malaki ma Kongo à Bassano Italie - 2002

CREATION

Créé le 03 avril 1991 à M’foa-Brazzaville en République du Congo, Malaki ma Kongo s’est de prime abord présenté sous la forme d’un festival faisant la promotion de la culture originelle de l’Afrique profonde et éternelle, au travers des spectacles de toutes sortes. Son épine dorsale demeurant cependant le théâtre. Quoi qu’inspiré de la culture Kongo dont il se propose de faire la promotion, le festival est ouvert aux cultures du monde … Sa seule spécificité est qu’à l’ouverture et à la clôture d’une édition les apéritifs ne renferment que des produits Kongo (africains si l’on préfère) comme le vin de palme, de canne à sucre, d’orange, de banane, de jus de gingembre et les amuse-gueule ( le kola, les radicelles, les plantains frits, les arachides, les fruits de cueillette).

Malaki ma Kongo est un festival prèt â porter capable de se mouvoir non seulement d’un pays à un autre, mais aussi d’un continent à un autre.

Conference à Malaki ma Kongo à Bassano - Italie

Conference à Malaki ma Kongo à Bassano - Italie

Malaki ma Kongo a déjà connu la participation des groupes artistiques et hommes de culture des deux Congo, du Cameroun, de la Zambie, des Ameriques (Guadeloupe, Guyane, Haiti, Santo Domingo), de l’Afrique du Sud, du Ghana, de l’Angola, de France et de l’Italie.

Déjà, très tôt, Malaki ma Kongo évolue aussi bien dans les établissements scolaires et universitaires, dans les assemblées religieuses, que dans les grandes communautés ou des minorités ethniques à la recherche de la connaissance sur l’Afrique profonde. Il expérimente le tourisme éthique de retour aux sources, et organise des conférences-débats, des excursions, des pèlerinages, des spectacles, des repas spéciaux, des expositions, des séminaires, des ateliers de recherche et d’initiation, etc.

CECILE, Haiti

CECILE, Haiti

HISTORIQUE

MBONGUI MALAKI MA KONGO est un fils adultérin des relations culturelles internationales Nord/Sud des années ’80. Le bilan de ces relations s’est avéré négatif. D’une part, ces relations n’ont pas pu renoncer au système des échanges internationaux basés sur la logique du dictat du plus fort et de l’autre elles se sont laissées submergées par les rapports privilégiés et personnalisés avec les chefs d’Etats et de groupes.

Sony Labou Tansi, un des partenaires privilégiés des relations culturelles France/Afrique des années ‘8O, résume ces échanges en ces termes : « La coopération est une boîte de Pandore, nous n’avons pas encore trouvé la clef pour l’ouvrir ».

Malaki représente cette clef que nous osons présenter à l’humanité pour que l’homme cesse d’être à jamais le loup de l’homme.