Malaki Scolaire

This post is also avail­able in: Anglais Ital­ien

 Culture en milieu Scolaire

"- Vous venez du Con­go et vous autres de la Cote d'Ivoire… ?

…Vous ne vous etes jamais ren­con­tres .…?

Et voila, le chem­in le plus court entre Braz­zav­ille et Abid­jan passe par Tur­in, Paris ou Limo­ges…"

-"Si nous (d'Afrique du Sud) avons des prob­lèmes, c'est parce qu'il y a l'apartheid… mais vous, inde­pen­dant depuis 1960, qu'est-ce qui mine votre devel­oppe­ment?"

Ces deux phras­es pronon­cées lors de la par­tic­i­pa­tion de Masen­go Ma Mbon­golo aux fes­ti­vals africains de d'Italie (1987) et de Suis­se (1988) ont ete un haut moment de reflex­ion et de remise en cause. L'une pronon­cée de manière repétée par des ital­iens et l'autre dite isole­ment par un artis­tes d'Afrique du Sud ont ete la gout­te d'eau qui a fait debor­der le vase et qui a fini par enfan­ter de ce kalei­descope du nom de MALAKI.

1990, cre­ation un groupe de the­atre denom­mé Kon­go Dia Ntote­la qui revendique les sources orig­inelles, car selon Masen­go, le mal de l'Afrique vient du fait qu'elle s'est detournée de ses sources. C'est ain­si que le mon­de jeunes a été choisi com­me milieu de prédilec­tion.

Le pre­mier acte était de relev­er le defit des deux phras­es pre­citees a tra­vers la piece de théâtre inti­t­ulée: Braz­za Kin­shasa Via Paris une coécri­t­ure de Masen­go Ma Mbon­golo et Nzey Van Musala du Con­go Kin­shasa. Cette pièce était jouée par la troupe du Pool Mal­abo con­sti­tuée des comé­di­ens de deux groupes Marabouts Théâtre de Kin­shasa et le Kon­go Dia Ntote­la de Braz­zav­ille. Enfin la prophétie de LUMUMBA ET Franklin BOUKAKA était accom­plit : Le fleu­ve Con­go ces­sait d'etre une fron­tière pour se remeta­mor­phoser en boule­vard unis­sant les deux Con­go.

La pièce a été jouee dans beau­coup d'écoles des deux villes cap­i­tales les plus rap­prochées du mon­de. Le suc­ces ren­con­tre par cette entre­prise s'est pour­suiv­ie dans une ini­tia­tive plus vaste ten­dant a raprocher, non plus la jeunesse des deux villes des deux Con­go, mais pour cette fois, il sag­it de rap­procher les artis­tes des villes de la sous-region d'Afrique Cen­trale. C'est ain­si que la folie de Nzey et Masen­go, soutenue par la coop­er­a­tion alle­man­de de Kin­shasa, de vouloir organ­is­er, en plein milieu fleu­ve Con­go, le Fes­ti­val de l'Ile Mbamou, une ile situee entre Braz­zav­ille et Kin­shasa, s'est mal­heureuse­ment reduit par la volon­té des patrons de Braz­zav­ille, a un fes­ti­val inter­na­tion­al de théâtre sco­laire, selon la volon­té de pate­naires cir­con­s­ten­ciels, ACDLF (Alliance Cul­turelle pour le Théâtre des Etab­lisse­ments Sco­laires). Ce fes­ti­val batard a été tout de même un haut lieu de ren­con­tre de la jeunesse sco­laire des pays d’Afrique cen­trale. Les jeunes tal­ents du théâtre sco­laire du Gabon, du Camer­oun, de la Cen­tr-Afrique, du Con­go Kin­shasa et du Con­go Braz­zav­ille s'y sont mer­veilleuse­ment rival­isés.

Com­me dans tous les cas d'espece, cet avor­ton de fes­ti­val n'a con­nu que trois edi­tions. Une fois de plus, dans un pays dechire par la guer­re, a eu raison sur les ardeurs des artis­tes. En 1997, il a fal­lu tout le savoir faire de Masen­go pour faire renaître des cen­dres du FITES un autre fes­ti­val sco­laire qui pour cette fois serait debarassé de toutes les pésan­teurs colo­niales, économiques, artis­tique, mais surtout thé­ma­tique; un vrai Malaki Sco­laire dénom­mé Grand Prix de Théâtre Sco­laire Braz­zav­il­lois. Le Malaki Sco­laire se déroulait dans l'enceinte du LAAC Lycée Agri­cole Amil­car Cabral ou nous avion ouvert un cen­tre cul­turel con­go­lais MBONGUI MALAKI MA KONGO.

Led­it cen­tre fai­sait la pro­mo­tion des activ­ités cul­turelles (fes­ti­val, danse, théâtre, con­te, exposé, poésie …) avec com­me sous basse­ment la ven­te pro­mo­tion­nelle des pro­duits vivri­ers du ter­roir.

Le Cen­tre a fait la pro­mo­tion, dans de nom­breux étab­lisse­ments sco­laires, les six pièces de théâtre suiv­an­tes :

  • Her­be Basse ou la con­di­tion de la per­son­ne hand­i­capée
  • Le Rêve de Mar­t­in Luther King
  • L’Appel du Ténéré
  • Tes­ta­ment de Mat­souanis­te
  • Braz­za Kin­shasa via Paris
  • L’Evangile des Pharaons
  • Piège de l’Ignorance

Pour sub­venir a nos besoins nous avons, en col­lab­o­ra­tion avec les comé­di­ens étu­di­ants au Lycée Agri­cole Amil­car Cabral LAAC, mis sur pied les activites suiv­an­tes:

  • Restau­ra­tion
  • cuisine africaine dans le verg­er du LAAC
  • Ate­lier de cou­ture-africaine
  • Travaux agri­coles (jardin en parte­nar­i­at avec les comé­di­ens étu­di­ants au Lycée Agri­cole Amil­car Cabral)
  • Cen­tre de For­ma­tion en Infor­ma­tique DIDACTICIEL
  • Bib­lio­thèque spé­ciale sur la cul­ture Kon­go

En Italie

Lors de tenue des fes­tivites du Malaki a Nove les écoles ont une fois de plus été sol­lic­itées et les éleves qui ont par­ticipe a ces echanges regar­dent aujourd'hui d'un autre oeil les dires et les images que bal­ance la presse…