Malaki Scolaire

This post is also available in: Anglais Italien

 Culture en milieu Scolaire

« – Vous venez du Congo et vous autres de la Cote d’Ivoire… ?

…Vous ne vous etes jamais rencontres ….?

Et voila, le chemin le plus court entre Brazzaville et Abidjan passe par Turin, Paris ou Limoges… »

-« Si nous (d’Afrique du Sud) avons des problèmes, c’est parce qu’il y a l’apartheid… mais vous, independant depuis 1960, qu’est-ce qui mine votre developpement? »

Ces deux phrases prononcées lors de la participation de Masengo Ma Mbongolo aux festivals africains de d’Italie (1987) et de Suisse (1988) ont ete un haut moment de reflexion et de remise en cause. L’une prononcée de manière repétée par des italiens et l’autre dite isolement par un artistes d’Afrique du Sud ont ete la goutte d’eau qui a fait deborder le vase et qui a fini par enfanter de ce kaleidescope du nom de MALAKI.

1990, creation un groupe de theatre denommé Kongo Dia Ntotela qui revendique les sources originelles, car selon Masengo, le mal de l’Afrique vient du fait qu’elle s’est detournée de ses sources. C’est ainsi que le monde jeunes a été choisi comme milieu de prédilection.

Le premier acte était de relever le defit des deux phrases precitees a travers la piece de théâtre intitulée: Brazza Kinshasa Via Paris une coécriture de Masengo Ma Mbongolo et Nzey Van Musala du Congo Kinshasa. Cette pièce était jouée par la troupe du Pool Malabo constituée des comédiens de deux groupes Marabouts Théâtre de Kinshasa et le Kongo Dia Ntotela de Brazzaville. Enfin la prophétie de LUMUMBA ET Franklin BOUKAKA était accomplit : Le fleuve Congo cessait d’etre une frontière pour se remetamorphoser en boulevard unissant les deux Congo.

La pièce a été jouee dans beaucoup d’écoles des deux villes capitales les plus rapprochées du monde. Le succes rencontre par cette entreprise s’est poursuivie dans une initiative plus vaste tendant a raprocher, non plus la jeunesse des deux villes des deux Congo, mais pour cette fois, il sagit de rapprocher les artistes des villes de la sous-region d’Afrique Centrale. C’est ainsi que la folie de Nzey et Masengo, soutenue par la cooperation allemande de Kinshasa, de vouloir organiser, en plein milieu fleuve Congo, le Festival de l’Ile Mbamou, une ile situee entre Brazzaville et Kinshasa, s’est malheureusement reduit par la volonté des patrons de Brazzaville, a un festival international de théâtre scolaire, selon la volonté de patenaires circonstenciels, ACDLF (Alliance Culturelle pour le Théâtre des Etablissements Scolaires). Ce festival batard a été tout de même un haut lieu de rencontre de la jeunesse scolaire des pays d’Afrique centrale. Les jeunes talents du théâtre scolaire du Gabon, du Cameroun, de la Centr-Afrique, du Congo Kinshasa et du Congo Brazzaville s’y sont merveilleusement rivalisés.

Comme dans tous les cas d’espece, cet avorton de festival n’a connu que trois editions. Une fois de plus, dans un pays dechire par la guerre, a eu raison sur les ardeurs des artistes. En 1997, il a fallu tout le savoir faire de Masengo pour faire renaître des cendres du FITES un autre festival scolaire qui pour cette fois serait debarassé de toutes les pésanteurs coloniales, économiques, artistique, mais surtout thématique; un vrai Malaki Scolaire dénommé Grand Prix de Théâtre Scolaire Brazzavillois. Le Malaki Scolaire se déroulait dans l’enceinte du LAAC Lycée Agricole Amilcar Cabral ou nous avion ouvert un centre culturel congolais MBONGUI MALAKI MA KONGO.

Ledit centre faisait la promotion des activités culturelles (festival, danse, théâtre, conte, exposé, poésie …) avec comme sous bassement la vente promotionnelle des produits vivriers du terroir.

Le Centre a fait la promotion, dans de nombreux établissements scolaires, les six pièces de théâtre suivantes :

  • Herbe Basse ou la condition de la personne handicapée
  • Le Rêve de Martin Luther King
  • L’Appel du Ténéré
  • Testament de Matsouaniste
  • Brazza Kinshasa via Paris
  • L’Evangile des Pharaons
  • Piège de l’Ignorance

Pour subvenir a nos besoins nous avons, en collaboration avec les comédiens étudiants au Lycée Agricole Amilcar Cabral LAAC, mis sur pied les activites suivantes:

  • Restauration
  • cuisine africaine dans le verger du LAAC
  • Atelier de couture-africaine
  • Travaux agricoles (jardin en partenariat avec les comédiens étudiants au Lycée Agricole Amilcar Cabral)
  • Centre de Formation en Informatique DIDACTICIEL
  • Bibliothèque spéciale sur la culture Kongo

En Italie

Lors de tenue des festivites du Malaki a Nove les écoles ont une fois de plus été sollicitées et les éleves qui ont participe a ces echanges regardent aujourd’hui d’un autre oeil les dires et les images que balance la presse…