“Sur les traces Kongo dans les Amériques: Haïti”

Voici les versions française, anglaise, et espagnole du livre, personne n’aura l’excuse de l’ignorance… 

Voici les versions française, anglaise, et espagnoles du livre, personne n’aura l’excuse de l’gnorance… 

À l’École du BUKONGO

Dans les Amériques nos ancêtres Kongo ont libéré le monde de l’esclavage, nos écoles sont muettes à ce propos… Et on s’étonne pourquoi sommes-nous martyrisés autant.

Au 21ème Siècle personne n’a l’excuse de l’ignorance.

Tout intellectuel devrait prendre son baton de pèlerin et aller à la recherche de son histoire pour “Dire aux petits fils de ses petits fils ce que les parents de ses parents ont vécu”.  Zunga M’Voala 8 FEV. 1942.

Enfin le bout du tunnel… Ce livre vous guidera vers la vérité historique, la seule qui soit universelle . Pour plus d’info:

Vingt six ans de collaboration Afrique – Afro descendants, 15 traversées de l’Océan Atlantique et 15 de la Mer Méditerranée pour enfin comprendre la vérité historique du Noir moderne…

Masengo ma Mbongolo prince de N’Sundi

Aux Responsables des Communautés et  de la Culture Afro Descendante

Chers Responsables, l’Afrique vous appelle pour clore une fausse version de l’histoire de notre peuple afin de recommencer à cheminer ensemble, comme font tous les peuples qui ont connu des divergences. Grand est mon plaisir de vous informer de la sortie des versions espagnole et anglaise de mon livre “Sur les traces Kongo dans les Amériques: Haïti”. J’insiste de vous livrer cette information parce que les mots écris dans ce livre m’ont été “dictés” par nos Ancêtres. 26 ans de recherches, quinze traversées de l’Atlantique et de meme pour la Méditerranée pour verifier dans les faits la dictée venue de l’outre monde.

Ce livre est la somme d’une série d’interrogations que je me pose à propos des contres vérités de l’histoire:

  • – L’histoire africaine écrite suivant la logique coloniale pourrait-elle continuée à être enseignée dans nos écoles au 21ème Siècle?
  • – On nous a appris à l’école que nos Ancêtres étaient des gaulois, est-ce vrai?
  • – Les Africains ont-ils vraiment vendu leurs enfants pour des pacotilles? Et que dire de toutes ses scènes douloureuses de cette époque, chantées par les griots des temps passés et de nos jours?
  • – Est-il vrai que le peuple Noirs est maudit?
  • – Le Bénin était une grande plateforme du marché d’esclaves, mais les rois d’Allada vendaient-ils leurs enfants, neveux, frères et cousins? Si non, comment était organisé ce marché, et où allaient-ils trouvés les esclaves?
  • – Pourquoi le phénomène du Vodou haïtien s’est-il limité en Haïti et ne s’est pas perpétré dans les autres pays des Amériques?
  •   46 ans après le décès de Jean Jacques Déssalines il était interdit de prononcer son nom ni de parler de ses oeuvres, quelle genre d’histoire les colons ont-ils créé pour éviter la propagation des idées de Déssalines en milieu jeune?
  • – Je suis allé une quinzaine de fois dans les Caraïbes dont 10 en Haïti, et souvent mes amis disaient “Que vas-tu chercher en Haiti, mais la bas c’est le Bénin, alors que les archives Nationales de Haiti disent que 75% de la population haïtienne est originaire des terres Kongo jusqu’en Afrique du Sud?
  • – L’Etude des histoires des idées nous apprend que quand la France perd une guerre militaire, elle engage une guerre économique, pire une guerre spirituelle; le vodou haïtien n’en serait-il pas un exemple patent?
  • – La conséquence de ces  post coloniales, est que l’Afrique et les ex-colonies peinent de sortir de cette encrage du sous développement. Aurais-je tort de penser que notre spiritualité et notre éducation sont à la base du mal principal qui nuit à l’émancipation de l’Afrique et des Afro descendants?
  • C’est pour toutes ces raisons que nous vous prions de nous aider ensemble avec vos associations culturelles et le monde scolaire, à déconstruire le discours de la colonisation et de l’histoire du monde Noir, à travers des animations culturelles dans votre pays et mieux dans la Sous Région.

Nous attendons de vous des conseils et des orientations afin que nos espérances trouvent un écho favorable dans les milieux culturels et éducatifs de votre pays. Recevez chers responsables nos salutations à l’africaine.

 “Sur les traces Kongo dans les Amériques: Haïti”

Quand les ancêtres veulent faire le point d’une histoire trop controversée, ils choisissent un de leurs descendants, pour transmettre leur message. Souvent cela arrive à la fin des ères et s’accompagne d’une série de cas inattendus qui seront l’exception qui va confirmer la règle. Ce livre “Sur les traces Kongo dans les Amériques: Haïti”, résume mes 25 ans de collaboration avec les Afro-descendants. Tout a débuté en 1994, quand les Kongo de Guadeloupe sont venus au festival Malaki ma Kongo au Congo, à la recherche de leurs origines. Ce livre ressemble à un « mystère que je chevauche ». Il a un dynamisme intérieur qui est difficile à expliquer, pour ne pas paraître ridicule, devant ceux qui n’ont pas vécu certaines expériences, hors du commun des mortels. De fois, il arrive qu’un peuple qui a tant souffert cherche un canal d’expression pour nommer son drame. Et souvent il bégaye avant de livrer son message au monde. Ce texte est la somme d’une quinzaine de voyages que j’ai effectués entre le Congo, l’Italie-Vatican en et Haïti.

Grâce aux antennes de Malaki ma Kongo, j’ai sillonné Haïti de Jacmel au Cap via Bois Caïman, Soukri, le Bénin-Ouidha, le Burkina Faso, le Ghana et aussi le Venezuela, Cuba, Ecuador, Guyane, et les Antilles. Et sans le vouloir, la nature a guidé mes pas; des phénomènes difficiles à expliquer m’ont permis à rencontrer des gens que je n’attendais pas. Le fait de rechercher le Bukongo (la Kongonité), d’approcher les racines de l’histoire de ce peuple et de maîtriser les méandres du commerce triangulaire du 15ème au 19ème siècle, m’ont permis de toucher du doigt les mécanismes des relations Internationales des temps prohibés d’un passé proche. Ces nœuds sont difficiles à dénouer, quand on ne commencent pas les recherches dans les pistes, villes et villages d’où sont partis les esclaves.Les colons, sont-ils si bêtes au point de créer un système éducatif et universitaire, autodestructeur qui favoriserait l’indépendance spirituelle, intellectuelle et économique de leurs moyens de travail: les descendants des esclaves et des colonisés ? Ne rêvons pas, le système éducatif dominant, et ses bibliothèques, ne sont pas disposés de faciliter les recherches de notre histoire, notre identité. Les chaines de l’esclavage, ont quitté nos pieds et nos mains pour s’incruster dans nos têtes. Tout intellectuel Noir devrait prendre son bâton de pèlerin et traverser les forêts, les savanes, les montagnes, les fleuves, les océans, d’Afrique et des plantations des Amériques, pour se faire une réelle idée de notre passé.

Enfin pourriez-vous m’aider de répondre aux questions suivantes:

  • 1-75% de la population haïtienne est originaire des terres Kongo, mais pourquoi seulement le Vodoo?
  • 2-La langue Kongo serait-elle la clef de toute vérité historique d’Haiti?
  • 3-Le fait d’avoir assisté au Bicentenaire de Haiti, et soigné les blessés du tremblement de terre de 2012, suffirait-il de croire que Haiti ne cesséra d’etre cette Afrique en miniature à la dérive sur l’Atlantique, que lorsque la spiritualité béninoise ferait corps avec les autres 53 spiritualités d’Afrique?

C’est ce défi que s’est lancé cet artiste Masengo ma Mbongolo, spécialiste des Relations Internationales Culturelles Nord Sud pour le Développement, qui tente de transformer ses rêves en réalité, d’une part et de l’autre, concrétiser le souhait de son grand père Zunga M’Voala qui, sortant de prison, à l’agonie, a dit à son fils Paul MBongolo, avant de rendre l’âme, de “Dire aux Petits fils de ses petits fils ce que les parents de ses parents ont vécu”. Ces mots, mutés en festival Malaki ma Kongo, font la promotion des Racines Culturelles Africaines pour promouvoir le développement responsable des Noirs de l’Est à l’Ouest de l’Atlantique.

 

33ème Éd. du Festival International Malaki ma Kongo

Des Fils Du Léopard |  N’samu Ntoto…

 

La 33ème Édition de Malaki ma Kongo des Fils du Léopard se tiendra 

vers septembre 2024  à  Paris  et aura pour thèmes:

Nsamu ntoto: de la Léfinie au Mayombe, les Terres Kongo ne sont pas à vendre  

Rencontre des porteurs de projets et des éventuels investisseurs

Le Royaume de N’Sundi: le bout du tunnel

Diaspora Kongo: concours de jeunes tallents (inscription 10 mai – 31 Aout.)

Table ronde sur la Conférence du Pool 

Buanana à Mbanza Kongo 2024 “témoignage d’un Afro Descendant”

1er Congès des Originaires du Royaume Kongo Paris 2013

De fois il est bon de reculer pour mieux sauter, après la 32ème Edition de Malaki ma Kongo qui s’est passée via Web, le Prince de N’Sundi Directeur Artistique de Malaki ma Kongo a le plaisir de vous informer que la 33ème Edition du Festival Malaki ma Kongo se tiendra en présentiel vers septembre 2024  à Paris. 

Projet des Restau Kongo

Et tous les artistes, chercheurs, historiens, écrivains, et entrepreneurs, meme en herbe y sont invités à venir présenter leurs projets devant les futurs investisseurs et les yeux inquisiteurs du public à la recherche du bien-être social.

Lors de cette 33ème Éd. MALAKI MA KONGO DES FILS DU LÉOPARD, la Problématique des terres Kongo du Mayombe à la Léfinie occupera une place de choix (“Laissez nos ancêtres reposer en paix, leurs terres ne sont pas en vente… Kani kabue”).

La rencontre des porteurs de projets avec les éventuels investisseurs, va aussi nous intéresser, ainsi un APPEL A PROJET.

Malaki ma Kongo au Circuito d’Expression Negras de Fudine – Ecuador 2014

 

APPEL A PROJET est lancé (du 10 mai au 10 aout 2024)

Inscription: info@malakimakongo.net 

Don Fadel au Malaki 2010 à Paris

L’Afrique est le seul continent qui consomme ce qu’il ne produit pas et produit ce qu’il ne consomme pas. Les grands Intellectuels, professeurs, médecins, artistes, sportifs, qui ont été en général tous bien formés en Afrique, ont migré ailleurs, laissant un grand désert derrière eux. Qui trop embrasse mal étreint dit-on, ainsi l’Afrique a du mal à soutenir ses efforts de développement.

Que faire?

WA DIA FUA YIKADIO!

Si vous bénéficiez d’un héritage, prenez soin d’y apporter de la plus-value, pour honorer l’œuvre de vos ancêtres.

C’est ce souci qui anime les ressortissants des terres Kongo, bien qu’ils soient confrontés a un manque de financement endémique qui par conséquent empêche l’éclosion de leurs talents, de leurs projets.

C’est donc la raison principale qui nous pousse à inviter les Africains de l’Est et de l’Ouest de l’Atlantique, sans oublier les hommes et les femmes de bonne volonté, à unir leurs mains pour  porter secours aux ressortissants des terres Kongo dont “ les projets naissent, grandissent, vieillissent et meurent projets, sans avoir eu le temps de marcher” comme l’avait dit notre ainé Sony Labou Tansi.

Donnons la chance à ces projets hors des circuits financiers à s’autofinancer. Ce genre d’autofinancement est appelé Lubakusu  en langue Kongo (entraider).

Le premier pas faisant le mi-chemin, cet apport financier à fonds perdu serait la plateforme nécessaire qui attirerait d’autres fonds et collaborations, s’il le faut.

2 livres important pour le monde Kongo.

QUEL GENRE DE PROJETS ATTENDONS-NOUS?

Etant donne le vide criard de sponsor dans le monde Kongo, les besoins de financement dans les terres Kongo sont pluriels. Nous ne privilégierons donc aucun projet… Il suffit qu’il apporte le bien-être à nos populations.

 

APPEL A PROJET

Un APPEL A PROJET est donc lancé à tous ceux qui aimeraient présenter leur projet lors de la 33ème Ed. de Malaki ma Kongo. Les inscriptions qui s’ouvrent le 10 mai seront closes le 10 aout 2024.

Le candidat doit lire attentivement toutes les règles

En soumettant votre produit au Malaki Ma Kongo ensigle MMK, vous reconnaissez avoir lu et respecté les normes suivantes.

MMK accepte les produits artistiques réalisés par des artistes Africains et Afro Descendants. De préférence, les produits doivent représenter des images positives ou réalistes. Du monde Noir;

Les produits peuvent être de n’importe quel genre artistique;

Le festival est là pour faire découvrir au grand public les créations issues de l’Afrique et de sa diaspora. Soutenir l’industrie artistique africaine en facilitant la production et la diffusion;

Toutes les soumissions doivent être sous-titrées en français;

MMK acceptera les soumissions de travaux en cours. Cependant, votre soumission doit être suffisamment complète pour permettre à nos programmateurs de bien situer votre produit et de pouvoir prendre une décision. Nous n’accepterons qu’une seule version en cours de travail de votre prroduit, alors assurez-vous d’en faire votre meilleur plan;

Le cinéma hôte du MMK est entièrement numérique. Les seuls formats de projection acceptés pour les Longs Métrages sont le DCP, lien en ligne. Pour les courts métrages, il vous sera demandé de soumettre un lien en ligne;

Chaque porteur de projet aura 5mn de présentation de son produit, 10mn de question & réponses,

MMK est une organisation à but non lucratif. Nous existons grâce aux dons reçus de tous. Par conséquent, le MMK ne peut pas accueillir les artistes et autres professionnels officiellement sélectionnés lors de leur séjour à Paris, mais nous pouvons aider ceux qui le souhaitent à venir et à trouver une solution;

Les produits artistiques sont sous la responsabilité de MMK dès leur réception. MMK prend en charge les frais d’assurance. La responsabilité du MMK prend fin au retour des copies. En cas de perte ou de détérioration pendant le festival, MMK n’est responsable que de la valeur de la copie du film;

Le droit de participation pour chaque porteur de projet est de 50 Euros;

En cas de litige, si aucun accord n’est fondé, seul le tribunal juridictionnel de Paris est réputé compétent pour régler le litige..

(Pour les films):

(Si vous prévoyez que votre version finale dure 90 minutes, un premier montage de 45 minutes n’est probablement pas acceptable.)

  • MMK n’acceptera pas les films filigranés pour une exposition publique.
  • Le matériel promotionnel de votre film doit être envoyé par la poste.
  • Des copies des films sélectionnés sont conservées dans les archives du MMK comme « copies-mémoire » pour nos archives.
  • De même les sponsors, les investisseurs qui aimeraient accompagner nos actions sont la bienvenue dans le Comité de Soutien de la 33ème Ed Malaki ma Kongo 2024.


PROGRAMME :

1er jour/

Présentation de projets

2ème jour/

La Problématique du Pool:

Ntoto mia N’Sundi – Kongo ka miena mia teka ko, du Mayombe à la Léfinie (nos terres ne sont pas a vendre) ;

Les enjeux de la création dans l’espace N’Sundi – Kongo, du Royaume de N’Sundi;

De la Province Royaume N’Sundi;

Le Béaba de la Conférence du Pool;

3ème jour/

Malaki Afro KongoTourisme a Mbanza Kongo (témoignage d’un Brésilien) ;

Ecologie: lutte contre le dérèglement climatique;

Inscription et/ou soutien au Royaume de N’Sundi;

– Le Matsouaniste:

     – Spiritualité de combat;

       Guérison / l’eau et autres connaissances ancestrales;

        Les nouvelles tendances;

– La Rumba congolaise au delà de l’Atlantique;

– La spiritualité Kongo au delà L’Atlantique;

– La Kongonité dans le Vodoo haïtien;

– Expo-vente des objects artistiques d’Afrique et des Afro descendants;

– Découverte Kongo-Musique par les jeunes en langue Kongo.

Diner de gala made in Kongo, Soupa Kongo et la Soupe Joumous (Soupe de l’Indépendance) Patrimoine immatériel d l’humanité.

Dans l’espoir que les oeuvres de l’esprit sont a la base de l’elevation de toutes les communautés, recevez chers amis de l’Afrique les salutations fraternelles qui vous arrivent du font de la foret dense du Mayombe.

Village N’Sundi

 

vv

 

vv

“Eveil Vital” de Jean Claude Mata

Livre Campagne de sensibilisation sur la Finance Ethique et Alternative19

Honduran ‘garifunas’ take part in the International Carnival of Friendship in La Ceiba, Honduran Caribbean, on May 19, 2018. (Photo by ORLANDO SIERRA / AFP)

Livre Campagne de sensibilisation sur la Finance Ethique et Alternative21

Livre Campagne de sensibilisation sur la Finance Ethique et Alternative16

Image Malaki Developpement vr1e

IMP_calend2010_chebanca.indd

À l’Ecole du BUKONGO “Kongo Week”

Programme de Malaki ma Kongo

pour la Reconnexion Afrique-diaspora

À l’école du Bukongo “Kongo Week” est un programme de Malaki ma Kongo visant la reconnexion de l’Afrique avec sa Diaspora, à travers “La Sensibilisation sur le Monde Kongo de l’Est à l’Ouest de l’Atlantique”.

À l’École du Bukongo “Kongo Week” Programme de Reconnexion Afrique-diaspora

De tous les peuples arrachés d’Afrique pour les plantations d’Amérique, le peuple Kongo est le plus opprimé, humilié, méprisé, vilipendé, sans que personne ne vous dise pourquoi? « Quand tu as une peau de couleur noire, très foncée, noire de jais, ou noire charbon, tu es appelés Kongo et rejeté par le système dominant», disait Marie France Massembo la guadeloupéenne d’origine Kongo, lors de sa participation à la 4ème Edition de Malaki ma Kongo au Congo en juillet 1994.

À l’école du Bukongo “Kongo Week” sont des journée de sensibilisation sur la problématique Kongo en ce début de l’Ère du Verseau qui coïncide avec la Décennie des Afro Descendants. L’intérêt de ces journées est d’aider les communautés africaines à comprendre la Mosaïque africaine en partant d’une cellule de ce kaléidoscope dénommé Kongo.

– Pendant ce « KONGO WEEK » nous allons tenter de répondre aux questions que voici :
– Que signifie Kongo ?
– Que reproche-t-on aux Kongo pour mériter autant de mépris?
– On ne jette des pierres que sur un arbre qui porte des fruits, que cache la foret Kongo pour que même ceux qui ont quitté l’Afrique soient persécutés dans leur nouvelle terre de résidence?

– Ce programme englobe une dynamique artistique, historique, touristique, et la promotion de la finance éthique et alternative du Monde Kongo de l’Est à l’Ouest de l’Atlantique, qu’en pensez-vous, voudriez-vous apporter votre pierre à l’édifice, en organisant dans votre ville un KONGO WEEK ou À l’école du Bukongo?

 

Présentation de Malaki ma Kongo Renaissance de la culture d’une Afrique vraie”

Créée en 1991 en Rep. du Congo, l’association culturelle Malaki ma Kongo est née comme continuation et développement du festival Malaki ma Kongo, qui fait la promotion des racines de la culture de l’Afrique noire en général et du coeur de l’Afrique en particulier, dont les manifestations sont annuelles: aujourd’hui il se déroule dans bien trois continents.

Bien que inspirée de la culture Kongo, dont il veut assurer la promotion, le festival est ouvert aux autres cultures du monde… Le premier et le dernier spectacle ont toujours lieu dehors, autour d’un grand feu de bois. Malaki est un festival prêt â porter, capable de se mouvoir non seulement d’un pays à un autre, mais aussi d’un continent à un autre.

En dehors du Congo, Malaki a des antennes au Congo Kinshasa, au Bénin, en Angola, en Italie, en France, Espagne, au Ghana, en Guadeloupe, en Haïti en Rep. Dominicaine, à Cuba, au Venezuela, en Equateur, au Chili, en Colombie, au Brésil, aux USA et au Canada.

La toile de fond de Malaki ma Kongo est la Renaissance de la culture d’une Afrique vraie qui s’exprime dans ces termes:

• la recherche des origines de l’identité culturelle africaine et de sa diaspora

• révéler les différents maux qui minent l’Afrique

• réfléchir sur les approches de solutions

PROGRAMME de KONGO WEEK

Sensibilisation Sur le Monde Kongo de l’Est à l’Ouest de l’Atlantique

1er Jour

a- Exposition photos & Illustrations sur « les Kongo d’Afrique et d’ailleurs »

– La complexité de l’Education de nos enfants (témoignage)

b- Présentation du livre: “Sur les traces Kongo dans les Amériques: Haïti” de & par Masengo ma Mbongolo;

c- Présence de la culture et la civilisation africaine dans le pays d’accueil;

d- Diner de gala avec des spécialités Kongo

e- Théâtre : « De Kongo à Congo » ou l’histoire de migration du peuple Kongo de l’Egypte Antique jusque dans les terres actuelles…de & par Masengo ma Mbongolo

2ème Jour

e- Une banque éthique et alternative Africaine, serait-elle la solution idéale? par Masengo ma Mbongolo

f- « Coup de gueule » d’un artiste de la place;

g- Malaki Afro-SpiriTours

Tourisme Afro de retour aux sources et/ou de réinstallation ;

* Pont Culturel Transatlantique-AfroTourism

* Tourisme à Mbanza Kongo capitale du Royaume Kongo

*Pèlerinage au Coeur de l’Afrique

h- Diner spécialités Kongo du pays d’accueil

i- Film Doc: “Malaki ma Kongo à Cuba”

“Le Bicentenaire de Haïti”

g- Tombola

Tourisme: Malaki Afro-SpiriTours

Décembre – Avril – Juillet.

Nous sommes une passerelle, une courroie de transmission, un Pont culturelle Transatlantique. Notre souci majeur est de faciliter les rencontres, les rapprochements, combler le vide culturel, spiritual et identitaire d’un peuple séparé par un océan ; favoriser la décolonisation intellectuelle d’une série de génération qui marche à reculons, dans le sens inverse de l’histoire ; et boucher définitivement les trous de la jarre africaine qui empêchent notre développement durable. Nous c’est Malaki-Afro-SpiriTours, qui est un voyagiste non conventionnel, spécialisé dans l’organisation de voyages-racines de ressourcement pour petits groupes, dans un souci de tourisme équitable dans les communautés Noires de l’Est à l’Ouest de l’Atlantique.

Origine Malaki Afro-SpiriTours

Nous sommes la branche voyages racines de Malaki ma Kongo. L’association culturelle Malaki ma Kongo est née en 1991 et fait la promotion des racines de la culture de l’Afrique noire en général et Kongo en particulier, dont les manifestations sont annuelles et se déroulent dans bien trois continente où nous sommes installés : Afrique-Europe-Amérique. Bien qu’inspirée de la culture Kongo, dont il veut assurer la promotion, le festival est ouvert aux autres cultures du monde… Le premier et le dernier spectacle ont toujours lieu dehors, autour d’un grand feu de bois.
Malaki est un festival prêt â porter capable de se mouvoir non seulement d’un pays à un autre, mais aussi d’un continent à un autre.

Couverture 1er Congrès Kongo 2013

Couverture 1er Congrès Kongo 2013

BUT: Reconnaitre son identité africaine et la sauvegarder.

Objectifs :

* Permettre à des individus et surtout aux Afro descendants de s’arrêter pour faire le point de leur histoire personnelle, collective et se ressourcer.

* Proposer des démarches de croissance personnelle, culturelle, identitaire et spirituelle dans le cadre d’un voyage.

* Privilégier la rencontre avec soi et avec le passé du monde Noir.

* Passer de la connaissance livresque, médiatique pour expérimenter la force des sens du touché, de la vue, de l’odorat et d’en tirer personnellement des conclusions sur la réalité historique du Monde Noir.

* Aider à faire abstraction aux idées reçues, aux préjugés, aux soi-disant vérités universelles, pour interroger directement la nature, les montagnes, mers, vallées, les forêts.

Résumé du théâtre “De Kongo à Congo” (migration du peuple Kongo de l’Egypte jusque dans les terres actuelles).

L’histoire d’un peuple ne peut être effacée, même au moyen d’un balai magique. Il ne peut être redéfini selon les caprices ou les émotions sans scrupules d’un instinct colonial, esclavagiste ou raciste. L’histoire des royaumes et des chefs tribaux au coeur du continent noir – et en particulier les populations du Royaume Fédéral du Kongo, est peu connue. Le peu d’informations que nous avons reçues ont été codifiées et manipulées par des « intellectuels » dominés par des sentiments de « domestication », de colonisation, ou plutôt, habités par un complexe de supériorité viscérale qui, malheureusement, ne peut assumer les réparations pour le tort causé, et pire il fond comme du beurre, une fois exposé au soleil de la vérité.

Le manque d’objectivité, la volonté de “diviser pour dominer”, ont affecté leurs recherches, limitant leurs études à des instruments appropriés à fomenter les rivalités et les guerres entre tribus … Aveuglés par la logique concurrentielle du système capitaliste, ils n’ont perçu, dans les relations fraternelles, initiatiques et complémentaires qui unissent les peuples africains, que les rapports de vassalité entre les tribus. Ils ne pouvaient pas

comprendre qu’il existe des tribus dont la spécialité est la poésie (griot), d’autres la médecine traditionnelle, la chasse, la spiritualité ou d’autres arts, qui vibrent tous à l’unisson pour la bonne gestion d’un royaume. C’est ce qui a fait dire au portugais qui ont foulé pour la première le sol Kongo en1482: “ Ces hommes sont civilisés

jusque dans la moelle des os… , pour atteindre leur degré de civilisation, il nous faut au moins 300 ans”.

Malheureusement, cette falsification de l’histoire continuent à influer sur la vie des jeunes générations Africaines, au point de dénaturer leur identité, leur spiritualité, et noyer leur personnalité à jamais.

“Haïti est une Afrique en miniature à la dérive sur l’Atlantique”;

…mais à quelle fin a-t-on supprimé toutes les cultures et spiritualités africaines pour ne garder que celle du Benin? Qu’arriverait à vos mains si on venait à tailler tous les autres doits pour n’en laisser qu’un seul? “De Kongo à Congo” ou l’histoire de migration du peuple Kongo, représente un filon doré dont les radiations te porteront jusqu’à Kalunga, ce divin océan de la vérité. Un bain, un seul, laverait tout le fleuve de boue versée dans nos cerveau voici cinq siècles.

Une vidéo interactive soutient le comédien et la pièce “De Kongo à Congo” (migration du peuple Kongo de l’Egypte jusque dans les terres actuelles).

La pièce de théâtre dure 60mn; il en suit des questions du public. Et si on n’y ajoute la phase de discussion avec le public, on peut y aller jusqu’à 120mn. C’est un texte destiné à tout public: intellectuelle, adulte et enfant. D’habitude nous sommes à 2 avec le maître tambour, mais je peux aussi être seul sur scène.

Galerie

Gabriel Kinsa au 1er Congrès des Kongo

Premier Congrès des Originaire du Royaume Kongo 2013 à Paris

mm

32ème Edition de Malaki ma Kongo Malaki Afro-Kongo Film Festival Sur le Net 2023

Chers Africains et amis de l’Afrique, et chers Responsables.

Ce n’est pas pour la première fois que cela nous arrive. Chaque année, quelque soit les conditions, notre terre Kongo nous invite à communier avec nos ancêtres. En 1999 alors que notre pays la République du Congo traversait une crise socio-politico-militaire et que nous vivotions dans la foret à fuir les bombes; la 9ème Edition de Malaki ma Kongo s’est tenue à notre insu. C’est quand on a quitté Mbanza Ndounga sous la menace des hélicoptères de combat, qu’en s’est rendu compte, faisant le bilan des trois mois passés à Mbanza Ndounga, nous nous sommes rendus compte que qu’au Mbongui Malaki ma Kongo, tous les mercredis et dimanches, nous avons effectivement “Dit aux petits fils de nos petits fils ce que les parents de nos parents ont vécu.”
Cela à travers les journées récréatives que nous organisions (conférences sur l’histoire, la sociologie, la cosmogonie, comment se soigner et se nourrir en foret en temps de guerre) sans oublier les contes, le théâtre, la danse autour du tamtam. Le tout en vendant le vin de palme et de la nourriture. Tous les matins on invitait les femmes qui allaitaient à venir avec leurs enfants boire le vin de palme fraichement recueilli entre 5h00 du matin et 10h00, un vrai nectar. Ce vain favorisait la production du lait chez les jeunes femmes. C’est cela que l’on appelle Festival MALAKI MA KONGO. 

Et après avoir analysé le programme Malaki Afro-Kongo Film Festival Sur le Net 2023, le contenu est si fort que nous avons que c’était du vrai “A l’Ecole du BUKONGO avant de conclure que c’était la 32ème Edition de Malaki ma Kongo. Il se tiendra sur le Net et nous sommes sur que par ce biais, nous pourrions atteindre un plus grand nombre de gens.

Bonne fête à tous de la 32ème Edition de Malaki ma Kongo!!!

 Le monde comme la connaissance universelle sont à la croisée des chemins. La falsification de l’histoire qui avait pour but de manipuler la pensée afin de continuer à voler, piller, massacrer le monde épris de liberté au profit du monde obscur, est mis à nue avec la reprise en main de la connaissance universelle par les réseaux sociaux de communication. Ce phénomène nouveau interpelle nos consciences et nous interdit de continuer à déverser le mensonge dans les établissements scolaires ou dans les espaces d’informations publiques.

Et le monde a les yeux tournés vers la partie la plus négligée des hommes de science; celle qui constitue le garde mangé des Hommes aux estomac puissants; ceux qui dirigent le monde… le coeur de l’Afrique, les terres Kongo. Et curieusement la demande expresse de l’heure coincide avec les résultats de nos recherches qui remontent à 1991. A cette époque promouvoir la culture Kongo, son histoire, était synonyne de prêcher dans le désert. Aucune ligne de crédit n’était ouverte pour des recherches dans le “Bukongo” la Kongonité.

Aujourd’hui, après trente trois ans de recherches et plus de quinze voyages en Amérique centrale, dont une dizaine en Haïti et plus ou moins la même chose en Afrique de l’Ouest avec un point d’honneur au Temple des Pythons au Bénin, nous pensons venir à l’Arbre à Palabre, pour inaugurer un espace d’échanges dénommé Malaki Afro-Kongo Film Festival.

Il ouvrira les portes le vendredi soir pour les fermer le dimanche dans la soirée. Seront au rendez-vous, les films tout genre, mais de préférence les films documentaires Kongo, la poesie, le conte, le théâtre, les conférences, présentation des livres, la cuisine. Sans oublier l’artisanat. Comme vous pouvez l’imaginer, c’est une grande plateforme de la connaissance…

On rentre OK, on sort KO… une vraie occasion pour se purger de toutes les saletés made in Occident que l’on a mis dans nos tête depuis le jeune âge…

Le mode et style de travail sera africain… selon les cas on peut etre dans les grandes salles ou assis à même le sol. Nous pourrions aussi prendre part à une activité où nous sera réservé un espace de communication.

Ainsi, nous attendons vos invitations. Notre Malaki Afro-Kongo Film Festival est avant tout un Malaki qui signifie Festival en langue Kongo, et donc le Malaki veut préserver son originalité qui est de “Dire aux petits fils de nos petits fils ce que les parents de nos parents ont vécu.”

But de ce carnaval est la création du Royaume NSundi:

Malaki ma Kongo et le Prince de N’Sundi Masengo ma Mbongolo, ont l’honneur d’informer les Africains, amis de l’Afrique, et chers Responsables de Katiopa (Afrique), que N’Sundi, province Nord du royaume Kongo sera dotée d’une dizaine de villages pilotes qui serviraient de base d’édification d’un nouveau royaume dans l’espace Kongo: le Royaume de N’Sundi.

Pour cela de grandes actions de sensibilisation et d’aménagement du futur territoire royal N’Sundi, seront engagés en Afrique, en Europe et en Amérique.

Chaque village aura un espace agricole, l’élevage, la pisciculture, un institut agricole, un centre agri-tourisme, un centre culturel Malaki ma Kongo, un centre de communication qui permet de promouvoir le réseautage entre ces villages pilotes, et les villes, associations et universités qui accepteraient de se jumeler avec les villages pilotes qui formeront le royaume de N’Sundi.

Promoteur: Malaki ma Kongo

Malaki ma Kongo : créée en 1991 en Rep. du Congo, l’association culturelle Malaki ma Kongo est née comme continuation et développement du festival Malaki ma Kongo, qui fait la promotion des racines de la culture de l’Afrique noire en général et du cœur de l’Afrique en particulier, dont les manifestations sont annuelles: aujourd’hui il se déroule dans bien trois continents.

Bien que inspirée de la culture Kongo, dont il veut assurer la promotion, le festival est ouvert aux autres cultures du monde… Le premier et le dernier spectacle ont toujours lieu dehors, autour d’un grand feu de bois. Malaki est un festival prêt â porter capable de se mouvoir non

seulement d’un pays à un autre, mais aussi d’un continent à un autre.

En dehors du Congo, Malaki a des antennes au Congo Kinshasa, au Bénin, en Italie, en France, Espagne, au Ghana, en Guadeloupe, en Haïti en Rep. Dominicaine, à Cuba, au Venezuela, en Equateur, au Brésil, au USA et au Canada.

La toile de fond de Malaki ma Kongo est la Renaissance de la culture d’une Afrique vraie qui s’exprime dans ces termes:

1. la recherche des origines de l’identité culturelle africaine et de sa diaspora

2. révéler les différents maux qu’ils mi nent l’Afrique

3. réfléchir sur les approches des solutions

Les Kongo réunis en Congrès en 2013 à Paris

D’où vient l’idée?

Masengo ma Mbongolo

L’idée vient du Prince de N’Sundi Masengo ma Mbongolo, qui exerce ces fonctions depuis 1993. Il estime que la proclamation du Royaume N’Sundi se fera quand terminera la construction du 10ème village en 2026 en meme temps que se fera la cérémonie de son intronisation.

L’intéret de la création du Royaume N’Sundi est de:

• Revitaliser les relations économiques sociale et ancestrale qui lient les peuples des ter res de cette partie du monde;

• Renforcer l’agriculture, l’élevage, la culture dans le Royaume de N’Sundi, avec les autres provinces et royaumes qui constituaient la Fédération du Royaume Kongo et accom pagner ces memes réalités dans les républiques nées dans nos terres vers la moitié du XXème Siècle;

• Réactiver nos traditions, notre culture, l’artisanat et festivals ancestraux pour redonner plus de visibilité à nos villages et développer toutes les énergies étouffées depuis le règ ne colonial;

• Relancer les liens avec le monde Afro descendants qui pense revenir sur la terre de leurs ancêtres, à travers le tourisme, les programmes de retour, ou de réinstallation en Afrique et de jumelage avec les mairies, les villes, les associations et universités.

Décolonisation intellectuelle… il y a des mots, des livres, des images et des philo sophies qui ne peuvent plus etre enseignés dans nos écoles. Il faut rénover le système scolaire qui date de l’ère coloniale…

• Réécrire notre histoire pour revaloriser des figures, des images, et des philosophies dans nos établissements scolaires;

• Créer une Banque Ethique Africaine dans tous les villages N’Sundi, car l’ETHIQUE est le maître mot qui sauvera l’Afrique de tous ses maux;

C’est donc pour cette obtique que le Prince de N’Sundi programme une Caravane Malaki Afro-Kongo Film Festival qui durera 24 mois et sillonnera l’Afrique Noire, l’Amérique du Canada jusqu’en Argentine, via les Antilles et Caraibes. Le but de cette caravane est de sensibiliser nos frères et soeur de la partie Ouest de l’Atlantique (les Amériques), que leurs parents d’Afrique ne les ont jamais abandonnés et qu’une seconde chance se présente à nous, pour recommencer à cheminer sur la voie de la paix, la fraternité, l’amour, la loyauté, la royauté, la divinité, en bref: la kongonité.

Ce message s’adresse donc à tous ceux qui aimeraient que notre caravane passe par leur ville, de signaler leur volonté de manière que nous établissons un programme approprié, adapté à leurs besoins.

Dans l’espoir que Katiopa (Afrique) ne pourrait et avant tout compter que sur ses propres fils, prenez ce message comme un appel à la reconnexion pour le bien de l’Homme Noir.

Notre roi de N’Sundi sera différent des rois traditionnels car son domaine de définition est et restera la culture, et l’économie… dans la mesure du possible, il serait bien intéresser de collaborer, mieux de prêter main-forte aux chefreries et royaumes traditionnels africains qui solliciteraient notre concours.

Chers Africainsn, amis de l’Afrique, et chers Responsablesles compliments venant des Terres N’Sundi, qui ne pourrait s’élever à la hauteur de ses ambitions que si vous lui tendez la main au nom de la paix et le bonheur de l’humanité.

Masengo ma Mbongolo au Festival Des Abolitions 2023

PROGRAMME

Dimanche 17 Dec.

  • 14h00 Mot d’Ouverture    par le Prince de N’Sundi Masengo ma Mbongolo
  • 14h30 – Le Tricontinental Malaki ma Kongo   de Malaki Production
  • 15h00 Nianzi Golard/ MAKTv
  • 18h00 – “Les survivanves de la culture Kongo en terre mahoraise” Mayote, Comores, La Réunion…

            de Richard ZINGOULA / M.A.KongoTv

  • 19h30 –Sambisa de Jacques Loubelo/M.A.KongoTv

            –Mpasi zo ntama za tuka de J. Loubelo & Guy Menga  / RFFRDH

  • 21h30- Queen Lilas

            – “Ntoto; To Tongisa; Lelo; Lamuka”

            – Kongo House UK de Mani Kanga

  • 22h00 – Malaki ma Kongo 2010 Paris    par Malaki Production & Les Editions Paari
  • 23h20 -00h00 – Bernard DENDELÉ LECLAIRE au Congo

            / M.A.KongoTv

  • CECILE & Malaki ma Kongo Haiti / Cecile Production / Elien Isac,

00h00 – L’Histoire d’Haiti par un africain, Masengo Ma M’Bongolo / AFCAD: de Roger Keh

Samedi 16 Dec.

  • 14h30 – Les Sundi (Kongo) dans le monde de Guillaumet Batota Muana Musundi / M.A.KongoTv
  • 16h00 – Les Matsouanistes de l’ère du Verseau
      • Mfumu BAKELA KONGO
      • Ngudi Nganga Anicet Massengo
      • Mfumu MIANKANGUILA Guide Matsouaniste)
      • Famille Tsiakaka
    •  
  • El bongo de bojaya de Noency Mosquera – Colombia
  • Nzila Kongo de & par Tata Lukombo Biswaki / UK
  • 19h00 -21h00 – Les Kongo du Cameroun

       -Les Kongo de Cuba Tatandy Musundi Aldo Durades de Cuba

  • 21h30 – Circuito Internacional Afro Expresiones Negras avec

       Cedon Fritzner, Masengo Ma Mbongolo de FUDINE-Elena et Associazione Mandagua Malaki ma Kongo en Ecuator)

  • 22h000 – EL ÁFRICA EN SUS DOS ORILLAS Con la

       participación de Masengo ma Mbongolo – Malaki ma

       Kongo : en VENEZUELA

  • 22h000 XIXème Edi. du Festival Tricontinentain Malaki ma Kongo à Paris / Les Editions Paari & Malaki Production

Dimanche 17 Dec.

  • 14h00 – Ne Kunda Nlaba présente son film “Kimpa Vita,

         la Mère de la Révolution Africaine” par Ne Kunda Nlaba

14h30 – La Banque Ethique Africaine /Malaki Production

  • 15h00- 1er Congrès des Kongo à Paris 2013 / Malaki Ma Kongo

16h00 – Sergina & Boa Morte l’Afro decendiente

            – Premier Salaire de Kaly Djatou / Masengo ma Mbongolo

            – Los Congos de Villa Mella / Masengo ma Mbongolo (Santo Domingo)

16h45 – Grap a Kongo / La famille Massembo (Guadeloupe)

17h30 La Ruemeurt P’tit David “Bon vent à Mpemba”/ Masengo ma Mbongolo

  • 18h30 – “Salto en el Atlántico” / María Eugenia Esparragoza (Venezuela)
  • 21h30 – Le Bicentenaire de Haïti de Masengo ma Mbongolo
  • 22h30 “La place des Kongo dans la Guerre de Libération de Haïti et ses conséquences en terre Kongo” / M.A.KongoTv
  • 00h30 Malaki ma Kongo à Cuba / Masengo ma Mbongolo

Donations :

Faites une donation libre pour soutenir le 2éme Quinquennat de Malaki ma Kongo pour bâtir le Royaume N’Sundi.
https://banqueethiqueafricaine.com/adhesion-donation/

Contact:

-Masengo Ma Mbongolo

+39 377 94 13392

info@malakimakongo.net

www.banqueethiqueafricaine.com

https://malakiafrospiritours.wordpress.com/

www.malakimakongo.net

Malaki ma Kongo à Mbanza Kongo

 

Package/  Malaki à  Mbanza Kongo

Nous sommes une passerelle, une courroie de transmission, un Pont culturelle Transatlantique. Notre souci majeur est de faciliter les rencontres, les rapprochements, combler le vide culturel, spirituel et identitaire d’un peuple séparé par un océan ; favoriser la décolonisation intellectuelle d’une série de génération qui marche à reculons, dans le sens inverse de l’histoire ; et boucher définitivement les trous de la jarre africaine qui empêchent notre développement durable. Nous c’est Malaki-Afro-SpiriTours, qui est un voyagiste non conventionnel, spécialisé dans l’organisation de voyages-racines de ressourcement pour petits groupes, dans un souci de tourisme équitable dans les communautés Noires de l’Est à l’Ouest de l’Atlantique.

INSCRIPTION

Malaki ma Kongo à Mbanza Kongo. 

Du 5 au 13 octobre 2023 à 00h00

Ouverture de la liste des participants au projet touristique de

Malaki ma Kongo à Mbanza Kongo (Capitale du Royaume Kongo) patrimoine mondiale immatériel de l’UNESCO.

Ce projet vise à développer le tourisme social, et favorisé la promotion des destinations touristiques au cœur de l’Afrique et d’organiser une édition du festival Malaki ma Kongo à Mbanza Kongo…

Pour ceux qui sont intéressés et qui veulent recevoir une lettre d’invitation officielle qui les exonérait de visa et les accorderait de petits avantages circonstanciels, prière vous inscrire d’ici le 13 octobre à 00h00 en écrivant au Comité d’Organisation Malaki-Afro-SpiriTours / Malaki ma Kongo à

Mbanza Kongo: info@malakimakongo.net

Conforment à la logique de Malaki Afro-SpiriTours, contraire au tourisme de masse, le nombre de touristes est très limité, n’attendez donc pas le dernier jour.

Malaki-Afro-SpiriTours (qui sommes-nous?)

Qui sommes-nous

Package           Total                       =   $ 1245 

Yala Nkuwu  (L’arbre sacré de Mbanza Kongo)

Programme

– 20 Dec. Arrivée à Luanda;

– 21 Dec. Salutation des officiels ;

– Visite de la tombe du Roi Ne Vita Kanga à l’Eglise Notre     

   Dame de Nasareth de Luanda;

– Depart à Mbanza Kongo;

– 22 Dec. Visite des officiels et du Musée des Rois Kongo

  Visite de Yala Nkuwu et de Nkulu Mbimbi

– 23 Dec. Hommage à Mama Mpolo la mère du Roi Mbemba Zinga

    (Alfonso 1er):

-Visite de la ville et des quartiers de Mbanza Kongo;

– 24 Dec. Rencontre au Mbongi Malaki ma Kongo et   

    visite de la  périferie de Mbanza Kongo;

– 25 Dec. Noel à Mbanza Kongo;

– 26 Dec. Journée libre;

– 27 Dec. visite de la rivière Lunda;

– 28 Dec. rencontre avec les comunauté de la périférie;

  – 29 Dec. Journée libre

– 30 Dec. Festival Malaki ma Kongop à Mbanza Kongo;

– 31 Dec. Théâtre “De Kongo à Congo(histoire de migra 

     tion du peuple Kongo, de l’Egypte antique jusque dans les

      actuelles terres), de et par Masengo ma Mbongolo;

– 1er Jan. Buanana à Mbanza Kongo

– 2 Jan.  Visite de Ngandu village de yaya Kimpa Mvita;;

– 3 Jan. Départ pour les deux Kongo

– 4 -7 Jan. Visite de Kongo Dia Mfoa (Congo/Brazzaville)

 

Malaki Afro-SpiriTours

  Origine: Nous sommes la branche voyages-racines de Malaki ma Kongo. L’association culturelle Malaki ma Kongo est née en 1991 et fait la promotion des racines de la culture de l’Afrique noire en général et Kongo en particulier, dont les manifestations sont annuelles et se déroulent dans bien trois continente où nous sommes installés : Afrique-Europe-Amérique. Bien qu’inspirée de la culture

BUT:

C’est reconnaitre son identité africaine et la sauvegarder.

Objectifs :

* Permettre à des individus et surtout aux Afro descendants de s’arrêter pour faire le point de leur histoire personnelle, collective et se ressourcer. * Proposer des démarches de croissance personnelle, culturelle, identitaire et spirituelle dans le cadre d’un voyage.

* Privilégier la rencontre avec soi et avec le passé du monde Noir. * Passer de la connaissance livresque, médiatique pour expérimenter la force des sens du touché, de la vue, de l’odorat et d’en tirer personnellement des conclusions sur la réalité historique du Monde Noir. *Aider à faire abstraction aux idées reçues, aux préjugés, aux soi-disant vérités universelles, pour interroger directement la nature, les montagnes, mers, vallées, les forêts.

NOTRE PHILOSOPHIE:

QUAND UN RENDEZ-VOUS AVEC SES RACINES DEVIENT UN VOYAGE DE NON RETOUR A SA COQUILLE PRIMAIRE Vous est-il arrivé à bruler la majorité des livres sur lesquels vous avez bâtit votre personnalité ? Pourquoi ne pas prendre une pause et attendre que cette foret, cet océan et ces rochers, apparemment inertes, et pourtant ils vous attendent depuis des siècles, pour vous renseigner pas à pas le chemins emprunté par vos ancêtres pour aller construire le Far West ? Ceci caractérise l’atmosphère de nos séjours : des voyages qui suscitent la réflexion et donnent des outils de croissance humaine et spirituelle.

L’objectif immédiat:

patiemment, marquer le pas fatal qui comme l’électricité à haute tension, carbonise toutes vos connaissances primaires pour faire de votre âme ce sphinx immortel qui ensemencera toutes les prairies d’un savoir inébranlable. Le tout dans le respect du rythme et la liberté des croyances de chacun. Le maitre du jeu ce sont les moments de silence et de grande attention qui favorisent un ressourcement en profondeur. La nature, les rappels historiques et l’observation de la spiritualité locale, occupent une place privilégiée.

L’accueil mutuel est encouragé à l’intérieur des petits groupes afin que se développent la fraternité, l’estime de soi et des autres, le partage et l’écoute.

CE QUI NOUS DISTINGUE:

*Petits groupes : nous voyageons avec des groupes à échelle humaine de 6 à 15 personnes afin de favoriser les temps de partage au sein du groupe et avec la population locale. * Rythme plus lent : le rythme de nos circuits est plus lent que les circuits traditionnels afin de permettre de s’imprégner des lieux, se ressourcer, et découvrir plus en profondeur la culture locale. *Voyages thématiques : chaque voyage aborde un thème particulier en suggérant des expériences, ateliers ou réflexions en lien avec ce thème.