Malaki-Congrès des rois, des sages d’Afrique et Afro descendants

Dans le cadre de la Décennie des Afro Descendants,
– Asociation 
pour la Promotion des Racines Africaines Malaki ma Kongo
– Asociación Cultural Raíces Del África Bantú Internacional,
– la Fundación Casa del Caribe ,
WOGA: Wolove Garden America,
l’Unidad de Estudios de Cultura y Literatura Indígena,
– les Antennes de Malaki ma Kongo du Brésil, Venezuela, Equateur, de Haiti
-Los Musundi de Cuba

invitent les africains et les amis du continent Noir, à bien vouloir prendre part au Congrès des rois, des sages d’Afrique et Afro descendants, qui se tiendra du 1er au 4 novembre 2018 à Caracas au Venezuela.

L’intérêt principal de ce congrès est :
– de dire à nos ancêtres et aux vivants, notre volonté de laver les linges sales en famille, sous fond de reconnexion et de réconciliation;
– de baliser le champs d’un tourisme Afro transatlantique;
– de proposer un code pour un retour apaisé de la diaspora, en Afrique, dans la paix, la fraternité, la dignité, en honneur de nos ancêtres;
– stimuler un mouvement d’entreprises sociales pour créer une nouvelle société Afro-mondiale, qui est socialement solidaire et économiquement forte.
-les peuples indigènes s’invitent au Congrès pour un dialogue de dignité et de salut de la terre.

Ce Congrès sera précédé d’une série de missions informatives, qui vont sillonner la terre pour expliquer le bien fondé de ce Malaki-Congrès. Un grand challenge s’ouvre devant nous et ensemble nous apprécierons jusqu’à quel niveau, nos rois, nos sages d’Afrique et Afro descendants, sont capables de relever ce défi.

Nous sommes tous conscients du fait que la nature se revolte contre nous, à cause du mauvais traitement que nous administrons à l’environnement et aux humains. Nous prions donc nos rois et nos sages, de tendre la main, pour ramener la vie harmonieuse entre l’homme et la nature sur terre. Et qui le ferait mieux que les descendants des Pharaons ?

Dans l’espoir que vous vous approprierez de ce message, les inscriptions et souscriptions sont ouvertes, jusqu’à concurrence du taux de participation.
NB : La liste officielle des participants, sera close au mois d’avril 2018.

Cordialement.

Ne Masengo ma Mbongolo
Prince de N’Sundi,
Coordonnateur Général de Malaki ma Kongo
Président du Comité International d’Organisation du
Malaki-Congrès des rois, des sages d’Afrique et Afro descendants


– Pour assister au dialogue de dignité et de 

salut de la terre, par les rois et les peuples indigènes
Parole aux rois et sages Noirs, et indigènes, ceux que les livres ont condamnés, sans les avoir écoutés : “Vérité et réconciliation entre l’Afrique et sa Diaspora… *Quel Afro Descend

ant au 21ème Siècle ?”  
– Créer une plateforme d’échanges Afri
que-Afro descendants, basée sur un paradigme africain;
– Création de Nzo ya Katiopa (La Casa de l’Afrique-Afro descendants) pour un rééquilibrage identitaire de la Diaspora;
– Proposer un code pour un retour apaisé, planifier et orienter de la diaspora, en Afrique pour maîtriser le choc du retour ;
– Développer et codifier un tourisme responsable qui répondrait aux besoins réels du monde Noir ;
– Harmoniser et fidéliser un festival itinérant (confor

me au circuit de la traite négrière), pour promouvoir l’histoire, l’éthique, l’identité et la culture primaire du monde Noir, selon le paradigme africain, pour guérir l’impact psycho-traumatique des peuples caribéens d’après l’esclavage. Suivant le lieu, ce festival sera coorganisé avec les Rois et/ou Sages d’Afrique et Afro Descendants ;
Stimuler un mouvement d’entreprises sociales qui constituera l’épine dorsale d’une nouvelle société Afro-mondiale, qui est socialement solidaire et économiquement forte.
– Créer une banque éthique africaine
pour bancariser les projets africains qui sont hors du circuit traditionnel des banques.

Modalités d’inscription au Malaki-Congrès des Rois et des Sages d’Afrique et Afro descendants

Vos Majestés,  Vos Excellences,

Comme tourne la terre autour du soleil, le monde change, la nature se transforme. Après les égyptiens, les romains, les arabes et que sais-je encore les relations humaines connaissent des mutations qui ne peuvent nous laisser indifférents, étant donné que ces relations continuent à influencer notre existence et les terres qui nous ont vues naître.

La dernière folie des cinq siècles passés s’est conclue avec un déplacement massif des paisibles populations, générant ainsi un lot de problèmes qui se résument:

– d’une part d’entretenir l’ignorance en niant la réalité des faits, pour donner la responsabilité de l’esclavage à des personnes innocentes, qui comme, il y a 3 ans les évêques africains, ont demandé pardon aux africains. Ils n’ont pas été capables d’individualiser le crime dans les détails, d’en dégager la monstruosité de tort causé à l’Afrique, de dire à qui a profité le crime, moins encore de prononcer le mot réparation des Afro descendants… 

D’autre part ce crime contre l’humanité, qui se fait sous fond d’acculturation, impose la recherche d’identité, la réécriture de l’histoire du monde Noir, la lutte pour la véritable indépendance intellectuelle, culturelle, économique et politique. Sans oublier que l’Internet a ouvert la face cachée du monde, et le mot d’ordre des Afro descendants est la reconnexion avec l’Afrique.
Ne pensez-vous pas qu’un CODE DE CONDUITE est nécessaire pour orienter le rapprochement des deux communautés qui s’ignorent, et d’éviter ainsi un crash fatal ?

Il existe dans la vie des solutions à des problèmes que l’on ne peut laisser à la charge de ceux qui les ont créés, les colons et leurs représentants. Il faut donc que les responsables primaires de nos communautés, les rois et les sages se retrouvent pour laver nos linges en famille.

En prononçant ces mots difficiles, je sais que les forces africaines ont maintenant un pouvoir réduit sur la gestion des terres du fait de la spoliation par les multinationales», mais il leur reste la force de la parole et de la morale, qui sont l’alpha et l’oméga de l’existence de la vie humaine sur terre. Aujourd’hui que les gouvernants de la terre sont au point de non-retour, il est plus qu’important que nos responsables primaires de nos communautés, nos rois et nos sages usent de leur pouvoir pour stabiliser le monde.

D’où vient l’idée ?  

De la Coopération décentralisée Haïti – Congo aux préparatifs de la Rencontre des Rois et Sages d’Afrique et Afro Descendants

Voici 15 ans qu’est née entre le Congo et Haïti une coopération décentralisée, que les Associations Malaki ma Kongo du Congo et C.E.C.I.L.E de Haïti, ont menée avec leurs propres moyens, pour promouvoir les racines de la culture africaine en Haïti. Cette coopération décentralisée, a produit des résultats qui dépassent nos espérances. Notre souhait est que cette coopération décentralisée, faite de manière empirique entre deux associations, puisse s’étendre au point de rassembler les rois et sages d’Afrique et Afro descendants, pour promouvoir l’éthique, l’identité et le développement du monde Noir selon le paradigme africain.

Une coopération décentralisée est un mode de coopération comprenant toutes les relations d’amitié, d’assistance, d’échanges d’expériences, de jumelage, ou de partenariat, noués entre les collectivités locales d’un pays et les collectivités, équivalentes ou non, d’autres pays et des structures publiques locales étrangères. ».

Pour la petite histoire, c’est par un hasard heureux que je suis arrivé en Haïti en 2002 et je me suis lié d’amitié avec Elien Isac, un Hougan qui comme la majorité de ses paires n’ont pas eu la chance de fréquenter les grandes écoles Modernes. Il représente pour moi une chance de pouvoir étudier le savoir originel d’un Maître du vodou d’Haïti, préservé des connaissances « formatées par un paradigme étranger à celui de l’Afrique ». Il m’a aussi permis de rencontrer les autorités traditionnelles haïtiennes et de faire une étude comparée des cérémonies religieuses traditionnelles en Haïti, et celles des terres Kongo. De l’autre côté je lui ai fait connaitre l’éthique et l’histoire de l’Afrique et du Peuple Kongo en particulier.

L’histoire, l’anthropologie, l’art, la participation dans la presse locale et l’entraide ont été nos champs d’actions. Aujourd’hui il est devenu Samba’L, un des plus grands animateurs de radio et de télévision en Haïti. Et pour ma part, l’histoire de Haïti et mes relations avec Samba’L, m’ont aidé à recouvrer l’honneur et la fierté de mon identité Kongo, mais surtout à murir mes connaissances sur l’histoire du royaume Kongo et celle de sa diaspora dans le monde.

Ces échanges d’expériences nous ont permis d’évaluer :

• Le besoin de reconnexion de Haïti avec toute l’Afrique ;

• Au plan linguistique, la recherche des sémantiques des chansons, des noms, ou des mots d’origine africaine, que certaines familles ont gardés ;

• Au plan anthropologique, la confusion semée par les colons demeure ;

• Nos historiens ne sont pas encore sevrés du cocon colonial. Certains pans de l’histoire restent suspendus en l’air, sans réponse, par exemple comment certains historiens peuvent-ils affirmer que en 1850 il y avait des Kongo qui ont abandonné leurs riches océans, savanes et forêts denses pour se faire recruter comme « travailleurs indépendants » dans les pays aussi lointains que les Antilles-caraïbes ;

La volonté des haïtiens de sortir de l’isolement pour aller voir ailleurs des peuples similaires au leur, est notable. Nous avons eu le privilège de le constater durant les quinze années de collaboration avec notre antenne Malaki ma Kongo d’Haïti. En somme, « Haïti est une Afrique en  miniature à la dérive sur l’Atlantique » disent les haïtiens; alors pour l’aider à retrouver sa stabilité, nous prions chaque roi d’Afrique de lui apporter sa béquille culturo-identitaire.

D’autre part l’histoire d’Haïti démontre à suffisance que ce pays est  la véritable boussole du Monde Noir, qui manque aux pays africains, nouvellement indépendants. Ne pensez-vous pas qu’une fois la tête ressoudée au  corps, Haïti deviendra le fer de lance de l’Afrique, comme l’était la Grèce pour l’Europe, et l’Egypte antique pour le monde ?

De ce travail qui s’est fait de manière empirique nous tirons les conclusions suivantes :

1- La mise en place d’une casa Afrique-Haïti qui servirait de « Pont Culturel »;

2- Développer et codifier un tourisme éthique qui répondrait aux besoins réels du monde Noir;

3- Harmoniser et fidéliser un festival itinérant (conforme au circuit de la traite négrière), pour promouvoir l’histoire, l’éthique, l’identité et la culture originelle du monde Noir, selon le paradigme africain. Suivant le lieu, ce festival sera co-organisé avec les Rois et/ou Sages d’Afrique et Afro Descendants ;

4- Le Réseau des Entrepreneurs Sociaux de Malaki ma Kongo a pour mission de stimuler un mouvement d’entreprises capables de générer tous les boulots, tous les biens et toutes les richesses dont nous avons besoin, pour constituer l’épine dorsale d’une nouvelle société Afro-mondiale, qui est socialement solidaire et économiquement forte.

5- Créer une banque éthique africaine dont le but est de bancariser les projets africains et Afro descendants, qui sont hors du circuit traditionnel des banques.

6- promouvoir des échanges entre les peuples indigènes et les Afro descendants.

NB : toutes ces quatre propositions ont déjà été expérimentées durant les 15 années d’échanges entre nos deux associations.

PROGRAMME GENERAL du MALAKI – CONGRÈS DES ROIS ET SAGE D’AFRIQUE ET AFRO DESCENDANTS

1 Novembre 2018

– Le salut des rois , des sages d’Afrique et Afro descendants et les peuples indigènes s’invitent à un dialogue de dignité et de salut de la terre.
– Animation avec les danses initiatiques d’Afrique et des peuples indigènes;

2 Novembre 2018

– Parole aux rois et sages Noirs, ceux que les livres ont condamnés, sans les avoir écoutés : “Vérité et réconciliation entre l’Afrique et sa Diaspora… *Quel Afro Descendant au 21ème Siècle ?”

– L’impact psychotraumatique lié au non-respect des pactes ancestraux sur les peuples caribéens et le monde pendant et l’après l’esclavage

– Créer une plateforme d’échanges Afrique-Afro descendants, basée sur un paradigme africain;

– La Casa de l’Afrique-Afro descendants (Musée-Nzo ya Katiopa) pour un rééquilibre identitaire

3 Novembre 2018

– Planifier et orienter le retour des Afro descendants pour maitriser le choc du retour ;
– Développer et codifier un tourisme responsable qui répondrait aux besoins réels du monde Noir ;
– S
timuler un mouvement d’entreprises sociales pour créer une nouvelle société Afro-mondiale, qui est socialement solidaire et économique;
– Créer une banque éthique africaine dont le but est de bancariser les projets culturels africains qui sont hors du circuit traditionnel des banques.

Masengo ma Mbongolo Prince de N’Sundi Coordonateur Général de Malaki ma Kongo et du Malaki-Congrès des Rois et des Sages d’Afrique et Afro Descendants

4 Novembre 2018

– Harmoniser et fidéliser un festival itinérant conforme au circuit de la traite négrière), pour promouvoir l’histoire, l’éthique l’éthique, l’identité et la culture originelle du monde Noir, selon le paradigme africain. Suivant le lieu, ce festival sera co-organisé avec les Rois et/ou Sages d’Afrique et Afro Descendants ;
– Les ateliers d’arts, de danses, de tambours africains.

TouteToutes les recommandations, les suggestions, les contributions des rois, des sages, des individualités, des groupes religieux traditionnels ou des comédies musicales africaines et afrodescendantes, seront publiées dans le dernier livre de la réunion.
TSHIKUMUSU : Animation avec les danses
initiatiques

Malaki ma Kongo,  qui sommes-nous?

La renaissance de la culture d’une Afrique vraie, créée en 1991 en Rep. du Congo Brazzaville, l’association culturelleMalaki ma Kongo est née comme continuation et développement dufestival Malaki ma Kongo, qui fait la promotion des racines de la culture de l’Afrique noire en général et du cœur de l’Afrique en particulier, dont les manifestations sont annuelles: aujourd’hui il se déroule dans bien trois continents.
Bien que inspiré de la culture Kongo, dont il veut assurer la promotion, le festival est ouvert aux autres cultures du monde… Le premier et le dernier spectacle ont toujours lieu dehors, autour d’un grand feu de bois. Malaki est un festival prêt à porter capable de se mouvoir non seulement d’un pays à un autre, mais aussi d’un continent à un autre. En dehors du Congo, Malaki a des antennes au Congo Kinshasa, au Bénin, en Italie, en France, Espagne, au Ghana, en Guadeloupe, en Haïti en Rep. Dominicaine, à Cuba, au Venezuela, en
Équateur, au Brésil, aux USA et au Canada. 

La toile de fond de Malaki ma Kongo est la Renaissance de la culture d’une Afrique vraie qui s’exprime dans ces termes :
·             la recherche des origines de l’identité culturelle africaine et de sa diaspora
·             révéler les différents maux qu’ils minent l’Afrique
·            réfléchir sur les approches des solution
          

D’où tirons-nous notre inspiration ?

Ne Vunda Ntsaku Don Antonio Manuel Premier Ambassadeur Noir au vatican 1608.

Ne Vunda Ntsaku Don Antonio Manuel Premier Ambassadeur Noir au vatican 1608.

Son Excellence Ne Vunda Ntsaku Don Antonio Manuel Premier Ambassadeur Noir au vatican 1608. 4 ans de voyage pour partir de Mbanza Kongo jusqu’au Vatican, via le Brésil. Ils étaient partis au nombre de 22 et seuls 6 sont arrivés à Rome. Les autres ont été kidnappés en chemin tout comme l’or, le diamant, les statues et tissus de velour made in Kongo qu’ils prévoyait remettre au Saint Père en guise de cadeau…

La MISSION de Ne Vunda Ntsaku était de dire au Pape que le Kongo avait accepté le message de Jésus, mais dans la Bible et ni moins encore dans les bulles papales Calixte III de 1454, et en 1456 pour la seconde Bulle papal de Nicolas V.Le roi lui avait donner la mission de choisir ceux qui devraient venir au Congo; puisque ceux qui viennent pour propager l’évangile se mettent à kidnapper nos enfants pour les vendre aux esclavagistes. Enterré dans la Basilique Sainte Marie Majore à Rome (seconde en importance après celle du Vatican), Ne Vunda est reconnu comme fin diplomate. Il parlait beaucoup de langues étrangère. Et de puis 2001 Malaki ma Kongo lui rend hommage à Rome, presque tous les 8 janvier jour de sa mort. Il parait qu’il aurait été empoisonné dans le bateau entre l’Espagne et le Vatican. Le roi d’Espagne voyait d’un mauvais oeil la mission de Ne Vunda. D’ailleurs pendant une année il a tenté en vain d’empecher cette encontre. 
Enfin l’Afrique doit encore écrire son histoire…

Ati Max Beauvoir maître spirituel du vodou haïtien a voulu s’adresser à l’Afrique et aux Afro descendants (13 mois avant de quitter le monde des vivants),

La goutte d’eau
qui a fait déborder le vase…

Ati Max Beauvoir maître spirituel du vodou haïtien m’a dit (13 mois avant de quitter le monde des vivants) :

– Sais-tu mon cher Masengo ma Mbongolo, que la population haïtienne  est essentiellement kongolaise à plus de 75%… Et que notre modèle de guerre d’indépendance est un modèle Kongo.

Depuis que j’ai quitté le Congo, je cherche à savoir pourquoi nos villages Kongo sont-ils toujours saccagés, bombardés?

Et pourtant nous ne faisons du mal à personne… je reconnais que mon peuple aime le travail, la vérité et le tshimuntu (l’humaniste), le bienetre…

Enfin il m’a fallu une série de voiyage en Haiti et 6 rencontre avec le maître spirituel du vodou haïtien pour en avoir une approche de solution.

Conclusion

Il arrive des temps qu’il convient à chaque peuple d’ouvrir sa boîte de pandore. Après tout ce flo de mensonge qui a coulé sous le Pont Transatlantique, et l’Internet aidant, n’est-il pas venu le moment pour le peuple de Katiopa (Afrique) d’ouvrir sa boîte de pandore pour faire le point et choisir in fine sa propre voie? Ne nous leurrons, nous sommes à l’ère du verseau et tous ceux qui nous ont traîné sous la semelle
de leurs godasses sont à la croisée des chemins…

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.